THEMES

Nucléaire et énergies industrielles

13 septembre 2020 - Un anarchiste du CRAN

Greenpeace, ou la dépossession des luttes écologistes

(HTML) (PDF,362.2 ko) (PDF,278.7 ko)

Écrite en 2012, peu après le camp antinucléaire de Valognes, cette critique de Greenpeace, « association internationale bien connue qui milite pour la défense de l’environnement », se développe à partir de son histoire, son fonctionnement et ses objectifs politiques.

Sommaire :
- Brève histoire de Greenpeace : et pourquoi pas en faire une entreprise ?
- L’horizontalité ? Pas mon truc…
- La professionnalisation, c’est mon dada...
- Le capitalisme, c’est pas si mal que ça… Et le management, c’est plutôt chouette !
- L’efficacité à tout prix, ou l’idéologie utilitariste à Greenpeace
- Greenpeace, ou le prestataire de militantisme vert
- Greenpeace est un instrument de la dépossession

13 juin 2020 - Amassada

Plaidoyer contre les éoliennes industrielles

(HTML) (PDF,4.4 Mo) (PDF,4.4 Mo) (PDF,858.6 ko) (PDF,1.3 Mo)

Les éoliennes industrielles sont un des éléments de l’arnaque du capitalisme vert.

Sommaire :

Autopsie d’une éolienne industrielle
Des effets sur la vie alentour
- Des éoliennes, de l’argent et des hommes
Qui construit les éoliennes ?
Une histoire de gros sous...
... et de corruption
- Aérogénérateurs et écologie
L’éolienne industrielle permettrait de sortir du nucléaire
Éoliennes industrielles et émissions de gaz à effet de serre
Éoliennes et crédits carbone
Compenser le désastre
- Les éoliennes et le monde qui les entoure
Éoliennes et Zones Industrielles de l’Électricité
Éoliennes et territoire

7 juin 2020 - Coordination contre la société nucléaire

Pour la mort du nucléaire et de son monde

(HTML) (PDF,918.3 ko) (PDF,892.9 ko)

Textes et BD de 2007-2008 de la Coordination contre la société nucléaire qui fait le lien entre nucléaire et capitalisme, et pourquoi il faut la mort de l’un pour avoir la mort de l’autre (et vice versa).

26 février 2018 - Benjamin Aflallo

Pendant ce temps, la machine de mort...

(PDF,17.6 Mo) (PDF,20.9 Mo)

Recueil de visuels anti-nucléaires type bande dessinée, auto-édité en janvier 2018, pour un combat radical contre l’atome "civil" et militaire.

1er février 2017 - Groupe sanguin rhésus négatif

Sur-mesure

(HTML) (PDF,112.1 ko) (PDF,593.8 ko) (web)

"Dans les forêts de Tchernobyl ou les plaines de la région de Fukushima, il ne suffit pas d’être attentif pour percevoir le danger. Quand la pluie tombe, quand le vent se lève, quand on chute, la figure à même le sol, ce qui nous vient à la gueule, ce n’est pas une nature brute, mais l’effet d’une technologie qui nous pénètre. (...) La gestion du nucléaire aura révélé l’essence même du monde qui l’aura rendu possible. Nucléarisé, le capitalisme ne laisse exister le monde qu’au travers de la mesure".

Ce court texte a été écrit quelque part en France en septembre 2016.

3 août 2015 - Dwight Macdonald

La Bombe

(HTML) (PDF,1 Mo) (web)

« Si certains éléments humains se révoltent contre leurs rôles, ils seront remplacés par d’autres plus souples et leur révolte signifiera qu’ils sont tout bonnement écartés sans que rien ne change au fond. Les marxistes affirment que cela doit en être ainsi jusqu’à ce que se produise un changement révolutionnaire, mais un tel changement n’a jamais semblé aussi éloigné. Alors, que peut faire aujourd’hui un homme ? Comment peut-il éviter de tenir son rôle dans ce processus fatal ?

Tout simplement en refusant de le tenir. »

Dwight Macdonald.

Extrait de Politics, septembre 1945.

28 octobre 2012 - Collectif libertaire anti-nucléaire amiénois

Le vent nous porte sur le système

(HTML) (PDF,452.1 ko) (PDF,11.4 Mo) (web)

De tous les tangibles désastres générés par le capitalisme industriel, le dérèglement climatique peut apparaître à la fois comme son aboutissement et son emblème. Le système capitaliste, en effet, aura à peu près tout investi et tout dévasté dans le monde, jusqu’au temps qu’il fait. Ce dérèglement climatique, étroitement lié à la consommation croissante de combustibles fossiles (pétrole, charbon, gaz naturel), suscite un engouement médiatique à la mesure de ses dégâts manifestes. Politiciens, hommes d’affaires, scientifiques lanceurs d’alertes, experts écologistes nous somment de rejoindre leur union sacrée, censée nous préserver durablement de la catastrophe tout en nous épargnant le sacrifice de ce mode de vie « non négociable », au premier rang duquel se tient fièrement notre consommation d’électricité (celle-ci a triplé en France entre 1973 et 2005, et on en peut mesurer tous les jours les incomparables « bienfaits », s’agissant de notre vie personnelle et sociale).
Collectif libertaire anti-nucléaire amiénois, juillet 2009

14 mars 2012 - Roger Belbéoch

Société nucléaire

(HTML) (PDF,815.9 ko) (PDF,731.4 ko)

« L’adoption de l’énergie nucléaire tant civile que militaire et sa mise en œuvre rapide se placent dans la logique du développement industriel. Elle mène cette logique jusqu’à un point limite qui confère à cette société certains caractères particuliers permettant de parler de société nucléaire. Que celle-ci s’instaure ou non dépend de forces antagonistes qui freinent ou accélèrent le processus. »

27 mars 2011 - André Dréan

Comme dix mille soleils

(HTML) (PDF,88.9 ko) (PDF,95.7 ko)

« La production nucléaire est devenue, en France plus qu’ailleurs, partie intégrante de la survie quotidienne. Nul citoyen n’y échappe comme consommateur. Et leur simple angoisse, en général refoulée, des catastrophes nucléaires ne fera pas le printemps de la subversion s’ils ne remettent pas en cause eux-mêmes, pour eux-mêmes, leur condition d’ilotes du capital. Le bluff et les gesticulations de quelques spécialistes de l’intervention spectaculaire ne leur seront d’aucun secours. Plus que jamais, il est impossible de combattre le nucléaire sans combattre la société qui lui a donné naissance, sans rompre sans retour avec les réformateurs des lobbies écologistes. Toute tentative de subversion du monde nucléarisé doit reprendre les choses là où elles ont été abandonnées, reprendre les questions laissées en suspens. Ainsi, il est impossible de se contenter de l’ancienne contestation de l’énergie nucléaire mais, à travers elle, de pousser la critique plus loin, vers la remise en cause du monde de l’énergie lui-même [...] »

27 mars 2011 - Roger Belbéoch

Les comprimés d’iode

(HTML) (PDF,46.9 ko) (PDF,53.1 ko)

« La décision de distribuer des comprimés d’iode stable au voisinage des centrales nucléaires françaises a donné lieu à des commentaires d’experts médicaux très proches du lobby nucléaire, pour qui seuls les iodes radioactifs auraient des effets néfastes sur la santé (du moins, c’est ce qu’ils prétendent dans les médias). Ainsi, en prenant ces comprimés d’iode stable, en cas d’accident grave, la population serait totalement protégée. »

Texte extrait de la Lettre d’information du Comité Stop Nogent-sur-Seine, n° 77 (Septembre 1997).

27 mars 2011 - anonymes

La java atomique

(HTML) (PDF,106.2 ko) (PDF,115.6 ko)

« Le terme démantèlement est d’abord un terme fourre-tout qui cache des réalités disparates. S’il y a des cas où il signifie "fermeture" d’installations nucléaires civiles ou militaires, dans bien d’autres, il n’est en fait qu’une "rénovation" pour faire durer plus longtemps un parc nucléaire vieillissant, ou encore une "adaptation" à une nouvelle donne économique et politique. »

4 avril 2008 - Collectif

Actions directes contre le nucléaire 1973-1996

(HTML) (PDF,1.9 Mo) (PDF,2.2 Mo) (PDF,2 Mo) (PDF,2 Mo)

Les présentes brochures ne racontent pas l’histoire de la lutte contre le nucléaire, mais UNE histoire (partielle), celle d’actions directes (en France) contre une technologie imposée de force, “démocratiquement”, à la population.

Partout où les installations nucléaires ont voulu être implantées, il y eut des résistances, plus ou moins violentes.
Petit aperçu de l’histoire de cette lutte méconnue et occultée…

Chronologie allant de 1973 à 1996 en 2 volumes !

30 novembre 2006 - Ivan Illich

Énergie et équité

(HTML) (PDF,855 ko)

« Une vitesse élevée capitalise le temps de quelques-uns à d’énormes taux, mais paradoxalement cela coûte un énorme prix à ceux dont le temps est jugé beaucoup moins précieux ».

12 novembre 2004 - Association contre le nucléaire et son monde

Du mensonge radioactif et de ses préposés

(HTML) (PDF,277.9 ko) (PDF,282.7 ko)

"Au moment où, en France, le pouvoir nucléariste considère qu’il s’est suffisamment renforcé pour pouvoir envisager de lancer le renouvellement du parc nucléaire, nous avons jugé utile de montrer en partie sur quel terrain cette certitude se fonde : à la fois sur la volonté de compromettre chacun avec l’industrie nucléaire (à coups de campagnes de propagande publicitaire) et sur le fait que toute opposition s’est dissoute dans le verbiage citoyenniste quémandeur et respectueux de l’État." (Nouvelle édition augmentée par Quelques ennemis du meilleur des mondes.)