THEMES

Art, Culture

8 décembre 2014 - Benjamin Péret

Je ne mange pas de ce pain-là

(HTML) (PDF,1.5 Mo) (web)

Les trois couleurs au bout du nez
Tendu par un fil de fer barbelé
il affirmait qu’il remontait le moral des troupes

Il est crevé
Asticots jusqu’au bout
Dévorez cette charogne
et que ses os soient les sifflets de la révolution

Peau de tigre, in Je ne mange pas de ce pain-là.

Recueil de poèmes à couteaux tirés avec tous les pouvoirs, écrits de 1926 à 1936 et publié peu avant le départ de leur auteur pour l’Espagne révolutionnaire.

Sommaire (19 des 28 poèmes du recueil d’origine)

- Pour que monsieur Thiers ne crève pas tout à fait
- Le tour de France cycliste
- Louis XVI s’en va à la guillotine
- Le cardinal Mercier est mort
- Nungesser und Coli sind verreckt
- Le pouvoir temporel du pape
- Jeanne d’Arc
- Le congrès eucharistique de Chicago
- La mort de la mère Cognacq
- Le pacte des quatre
- La loi Paul Boncour
- Briand crevé
- Peau de tigre
- La mort héroïque du lieutenant Condamine de la Tour
- Vie de l’assassin Foch
- Petite chanson des mutilés
- Macia désossé
- La peste tricolore
- 6 décembre

12 septembre 2012 - Collectif

Punks versus État socialiste : RDA, années 80

(HTML) (PDF,1.5 Mo) (PDF,1.4 Mo)

« Une perspective sans perspective, un paysage d’apocalypse qui ne me laissait entrevoir aucun espoir de réaliser mes désirs ou mes aspirations, mais qui m’offrait à la place l’amitié indestructible de l’Union soviétique, l’unité du Peuple et du Parti, l’unité du Parti et de l’état, et le futur comme un présent sans fin. »

Voir aussi :
Expériences est-allemandes dans les années 80
(Too much future vol.1)

9 février 2012 - Acratos éditions

Tatouage libre

(HTML) (PDF,968.7 ko)

"Le tatouage peut tout être : un outil d’oppression, un outil d’émancipation, de pacification, de résistance, de soumission, de lutte. C’est en tant qu’outil que le tatouage est politique, et c’est en tant qu’outil qu’il faut s’en ré-emparer."

Au sommaire :
1- Petite histoire politique et sociale du tatouage
2- Enjeux du tatouage contemporain, idéologies et politique

8 février 2010 - Nadarlana

Carnaval, la fête qui retourne tout

(HTML) (PDF,1 Mo)

Cette brochure contient plusieurs textes dans deux grandes parties, l’une raconte les origines païennes du Carnaval et son histoire du Moyen-âge à nos jours, l’autre parle du Carnaval à Montpellier.

4 mars 2009 - Anonyme

L’occupation du territoire par l’art et la gentrification

(HTML) (PDF,817.5 ko) (PDF,818.1 ko)

Nous avions l’intention, initialement, d’analyser le rôle de l’art dans la transformation, au bénéfice du capital, du quartier ouvrier délabré de Lower Manhattan, à New York. Au cours de nos recherches et de nos discussions, nous avons réalisé que ce qui était arrivé à Lower Manhattan ne relevait pas de l’incident isolé, mais faisait partie d’un processus caractéristique d’accumulation du capital avec l’art comme protagoniste majeur, entraînant la transformation générale de l’espace urbain. Nous pensons que la culture agit de façon globale, comme l’un des éléments de la régénération des centres-villes, en s’adaptant par divers moyens aux différents lieux. Il semble qu’il existe deux stratégies en la matière : l’art en tant que facteur de gentrification manipulé par l’Etat comme à Lower Manhattan ; et l’art comme nouvelle base pour l’accumulation du capital dans les quartiers ravagés par le déclin de l’industrie traditionnelle.

Cette traduction de l’article « The Occupation of Art and Gentrification » a été effectuée au cours de l’automne 2007. Ce texte fut initialement publié en anglais dans le recueil No Reservations — Housing, Space and Class Struggle, édité à Londres en 1989.

15 août 2008 - Anonyme

Matériel de propagande

(PDF,1 Mo)

MATERIEL DE PROPAGANDE est une compilation de petites brochures...

"Ces livrets sont destinés à être reproduits, modifiés, réutilisés, distribués. Ils sont, bien entendu, libres de droits pour toute utilisation non commerciale.
Ils se plient selon les pointillés, le trait à l’extérieur, dans l’ordre de leur numérotation. Il est préférable, pour les petites pages, de couper les plis au fur et à mesure à l’aide d’une lame. Une agrafe ou un point de couture peut parfaire la réalisation. Vous trouverez, pour vous entraîner, un premier livret blanc aux pages numérotées.
Merci aux auteurs dont j’ai allègrement réutilisé les notions, parfois entre guillemets, parfois non. Merci aux ami-e-s qui m’ont suivi, relu, conseillé, appris. Merci à ceux et celles qui cherchent et luttent.
"

A cause de leur format étrange, ces brochures n’existent qu’en .pdf. A vos ciseaux !

7 janvier 2007 - Anonyme

Black Box

(PDF,2.5 Mo) (PDF,22.2 Mo)

Faire des photographies sans appareil photo, ou fabriquer soi-même son appareil photo (ou sténopé), confectionner du papier photosensible (ou cyanotype) et élaborer des produits chimiques de développement à l’aide de thé, de café... ou de vin rouge.

28 octobre 2006 - Les Révoltés du Bounty

Attac 45 et les Amis du Monde Diplo : Pour soutenir une SARL, c’est la lutte des places !

(HTML) (PDF,1.9 Mo)

Ce texte revient sur la situation des salariés dans les petits cinémas et structures culturelles “engagées”, et sur l’attitude générale d’orgas et de militants qui se disent “de gôche”, “alter...”, “radicaux”, face à des répressions patronales concrètes... qui consiste à ne rien faire ou plutôt à conserver leurs bonnes relations (partenariales) avec ces exploiteurs, tout cela au nom d’objectifs (ultimes) culturels et militants.

Le texte dénonce cet état de fait, à partir principalement du cas d’un cinéma art et essai d’Orléans dont l’ancienne direction a notamment licencié fin août 2004 l’un de ses employés pour faute grave à la suite d’une grève (l’affaire est passée aux prud’hommes, où le salarié gréviste fut qualifié d’ "anarchiste, gauchiste"(sic) par l’avocat de son ex-patron)...

Attac 45 et le groupe local des AMD ont toujours noué des partenariats avec ce cinéma, ont même soutenu l’ancienne direction quand elle avait des difficultés financières. Mais, avant, pendant et après ce licenciement et cette repression patronale, ces associations militantes n’ont jamais remis en cause leur soutien public à cette entreprise privée.

3 février 2006 - Gil J. Wolman , Guy Debord

Mode d’emploi du détournement

(HTML) (PDF,110.4 ko)

Cet article est d’abord paru dans le numéro 8 des Lèvres Nues (Mai 1956). Il a pour but la diffusion des principes du "détournement" dans la société, et recherche les meilleurs supports à cette pratique - qui consiste à détourner le sens initial d’une oeuvre (notamment par des ajouts, des collages, etc.) pour lui donner un caractère subversif.

18 novembre 2005 - Collectif

A mort l’artiste

(HTML) (PDF,560 ko)

" J’aurais voulu être un artiste
Pour avoir le monde à refaire
Pour pouvoir être un anarchiste
Et vivre comme un millionnaire
Et vivre comme un millionnaire
J’aurais voulu être un artiste...
Pour pouvoir dire pourquoi j’existe.
"

Le Blues du businessman

extrait du livre La fête est finie. http://lafeteestfinie.free.fr

28 juin 2005 - Ken Knabb

De la misère en milieu hippie

(HTML) (PDF,250.3 ko)

Texte critique sur la contre-culture hip, écrit en 1972 par le groupe Contradiction, suivi d’un extrait de l’autobiographie de Ken Knabb où il revient sur ses années au sein du Haight-Ashbury et de la contre-culture hip.

3 juin 2005 - Le CUL

Class Wars

(PDF,3.1 Mo) (PDF,3.2 Mo) (PDF,3.1 Mo) (PDF,3.2 Mo)

Tandis que la boucle est bouclée du côté du spectacle cinématographique de Star Wars, la Crête du CUL vous propose une petite bédé détournée, renommée Class Wars. Ca parle des luttes lycéennes et d’autres trucs un peu stratégiques.

A imprimer, photocopier et diffuser, forcément.

31 mai 2005 - Billboard Liberation Front

L’art et la science du détournement publicitaire

(HTML) (PDF,2.8 Mo) (web)

Le Billboard Liberation Front détourne des publicités [aux Etats-Unis] depuis 1977.

Nous espérons que vous trouverez utiles et abordables les informations contenues dans cette brochure. Nous y avons détaillé des méthodes pour des panneaux simples à détourner et accessibles, ainsi que d’autres, plus élaborées, pour les grands panneaux autoroutiers.

Dans la plupart des cas, il ne sera pas nécessaire de recourir aux méthodes les plus élaborées - tout comme certaines précautions tournant parfois à l’obsession. Une bombe de peinture, un esprit joyeux, et une douce nuit sont parfaitement suffisants.

Il existe plusieurs raisons pour détourner les publicités. Dans cette brochure, nous éviterons l’idéologie pour nous concentrer uniquement sur la pratique.

Billboard Liberation Front

10 mai 2005 - Josu Montero

Points de fuite

(HTML) (PDF,213 ko)

"Celui qui a le pouvoir fabrique la réalité à sa mesure, et il le fait par le moyen de la culture. La culture devient tout cet ensemble plus ou moins complexe d’éléments dont la mission est de légitimer cette société ; elle est chargée de la reproduire, de la perpétuer." (extrait)

9 août 2004 - Zig

La Culture du Valide (occidental)

(HTML) (PDF,168.5 ko)

Tu es une personne valide et tu n’y as jamais tant réfléchi jusqu’à cette phrase ?

Tu te dis que ça doit être (trop) dur de vivre en tant qu’handicapé-e, genre tu pries pour ne (surtout) jamais l’être ?
Tu admires le courage quasi héroique des handicapé-e-s ? (mais Batman reste ton super héros)
Tu te rassures avec le Téléthon et ce que te racontent les médias quant aux avancées en matière de handicaps ?

Tu hésites à savoir si un-e handicapé-e est ultra débile ou hypra intelligent-e ? (cherche encore...)
Tu as un-e pote handicapé-e et c’est trop cool pour toi de le dire ?

Tu es une personne handicapé-e et tu te sens dans une société faite pour et par les valides ? tu te demandes si le bug c’est toi ou cette société ?

Tu vois des marches partout ? (ne te sens pas parano !)
Satan est en toi ? (ouais ouais !)
T’es terriblement sexy et les valides ne le voient pas ?
Ton héros c’est le Dr Charles Xavier ?

... le validisme ça te concerne !

7 mai 2004 - Michel Foucault

La Monarchie de l’auteur

(HTML) (PDF,111.4 ko)

Le texte qui suit est la seconde préface de Foucault à son Histoire de la folie à l’âge classique.
La Biim (défunte distro grenobloise) l’avait choisi pour vous non seulement parce qu’elle aime Michel Foucault d’un amour immodéré, mais aussi parce qu’il y opère un dépassement de la préface, qui ne concerne plus l’ouvrage qui suit mais se trouve être un manifeste contre la propriété intellectuelle, contre la prétention des auteurEs de tout poil à garder un contrôle total sur leur oeuvre et son sens, et sur les idées qu’elles ne manquent pas de faire naître dans nos caboches illuminées et nos mains photocopilleuses...

26 avril 2004 - Charles Reeve

Malcolm X à Hollywood

(HTML) (PDF,205.1 ko) (PDF,591.8 ko)

Lors de la sortie du film Malcolm X de Spike Lee, en 1992, Hollywood a présenté Malcolm X comme "une des figures les plus marquantes de l’histoire et de la politique américaines". Etrange renversement d’attitude de la part de ceux qui, longtemps, n’ont vu dans cet homme qu’un "terroriste extrémiste" et un "symbole de la violence raciale".

Texte publié initialement dans Le Monde Libertaire en avril-mai 1993.

10 mars 2004 - Thomas Genty

La critique situationniste

(HTML) (PDF,994.1 ko)

Rédigé en 1998 dans le cadre malsain d’un mémoire de maîtrise d’Esthétique pour l’Université de Paris I, ce texte essaie d’éviter le risque d’une éventuelle institutionnalisation de l’I.S. (en ne la reconnaissant pas "officiellement" et ne faisant pas l’impasse sur ses activités les plus subversives et les plus gênantes). Cet ouvrage n’a ni la prétention d’apporter La vérité sur l’histoire de l’Internationale situationniste ni l’intention de noyer le potentiel révolutionnaire situationniste dans la connaissance universitaire. Toutefois, entre le mystère de la période situationniste (les ex-situationnistes eux-mêmes parlent très peu de l’I.S.) et la récupération de celle-ci dans un but de réussite sociale, il est difficile de divulguer les apports situationnistes sans trahir l’esprit même de l’I.S. L’appel principal qui peut être ici transmis est celui qui pousse à se plonger pleinement dans les lectures situationnistes et à en tirer des enseignements d’ordre théorique et pratique.

28 novembre 2003 - Des squatteureuses anarchistes d’un peu partout et d’ailleurs...

Interface ou Intersquat, une histoire de chartes

(HTML) (PDF,98.8 ko) (PDF,71.2 ko)

Publié initialement à Grenoble en août 2003, le détournement anarchiste de la Charte des artistes des Collectifs d’INTERFACE (Culture, art et squats) ne cherche pas à être « représentatif » de l’ensemble des squats qui ne se retrouvent pas dans la charte INTERFACE mais constitue avant tout une prise de position antagoniste aux propositions de la Charte INTERFACE, dans le but d’ouvrir un débat clair sur les enjeux politiques du squat.

La mode citoyenniste en milieu contestataire nous paraît très dangereuse pour les options qui se prennent dans la plupart des luttes sociales aujourd’hui. La charte INTERFACE en est un des symptômes parmi d’autres.

La Charte INTERSQUAT de squatteureuses anarchistes est au niveau de la forme directement calquée sur celle d’INTERFACE. Chaque paragraphe est directement lié au paragraphe correspondant de la charte INTERFACE.

Considérer les dominants, les oppresseurs de fait (l’Etat, le propriétaire, les institutions, la justice), comme des interlocuteurs valables, dont les paroles et les actes seraient équivalents aux nôtres, c’est se contenter de notre position soumise (squatteureuses, artistes ou non, soumis-es aux lois, aux institutions, aux forces de l’ordre, etc.) ou carrément la nier. Renvoyer dos à dos les autorités et les squatteureuses comme INTERFACE le fait dans sa charte, c’est nier l’antagonisme des rapports sociaux et la nécessité pour tou-te-s d’en finir avec la hiérarchie sociale pour enfin pouvoir être autonomes. Reprendre possession de nos vies, agir sur le monde sans jouer le jeu du pouvoir, voilà (entre autres) ce qui motive beaucoup de squatteureuses, voilà ce qui devrait motiver celles et ceux qui n’ont que peu de pouvoir sur leur propre vie et sur celle de la société dans laquelle illes vivent.

9 août 2003 - Collectif

Des Squatteureuses d’un peu partout et d’ailleurs s’invitent...

(HTML) (PDF,312.1 ko)

Des squatteureuses viennent semer le trouble au sein du consensus artistico-étatique qui régnait en ces quelques jours de rencontres consacrées aux "nouveaux territoires de l’art"...

8 juin 2003 - Thomas Genty

La démarche cathartique controversée d’Otto Muehl

(HTML) (RTF,121.8 ko) (PDF,158.9 ko)

- Introduction : Sortir du trauma post-nazi
- Première partie : L’élan cathartique de l’actionnisme viennois
- Seconde partie : Le quotidien dans l’Organisation d’Analyse Actionnelle de Friedrichshof
- Troisième partie : Otoot Muehl, la personnification du dépassement de l’art perdu dans les méandres du patriarcat
- Conclusion : Pour une vision pro-féministe du dépassement de l’art
- Bibliographie

8 juin 2003 - Guy Debord , Internationale situationniste

Sur l’emploi du temps libre suivi de Thèses sur la révolution culturelle

(HTML) (PDF,262.6 ko) (PDF,465.3 ko)

Le vide des loisirs est le vide de la vie dans la société actuelle, et ne peut être rempli dans le cadre de cette société. Il est signifié, et en même temps masqué, par tout le spectacle culturel existant.

Deux textes courts rédigés lors de la première période de la revue Internationale Situationniste.
« Sur l’emploi du temps libre » a été publié dans le n°4 (juin 1960) et « Thèses sur la révolution culturelle » dans le n°1 (juin 1958).

7 juin 2003 - Thomas Genty

Art & subversion, deux pôles antagonistes ?

(HTML) (PDF,692.5 ko) (PDF,1.1 Mo)

Introduction : Vers la fin de l’art

Première partie : Art et domination
- L’art et le pouvoir, un couple qui dure ;
- L’autosatisfaction de l’art dans la marchandise ;
- L’art, un des piliers de la société spectaculaire-marchande)

Seconde partie : Création et révolution
- L’utopie de la catharsis artistique ;
- De la nécessité du dépassement de l’art

Conclusion : Pour un nouvel élan de création par la transgression

Bibliographie