AUTEURS

Charles Reeve

8 mars 2012 - Charles Reeve

Occupy, cette agaçante interruption du business as usual

(HTML) (PDF,2.6 Mo) (PDF,2.6 Mo)

« Pour restituer la vraie dimension du mouvement Occupy, sa nouveauté et sa richesse, il faut le replacer dans son contexte, une société dominée au plus haut point par l’individualisme marchand, où des années de déstructuration et d’appauvrissement des classes exploitées semblaient avoir enseveli l’esprit collectif. Le jour même où la police a rasé le campement de Zuccotti Park, on apprenait par la presse la révision à la hausse du calcul officiel de la pauvreté et l’augmentation du nombre d’enfants américains vivant dans un foyer pauvre – un million de plus en un an, soit plus d’un enfant sur trois.
Occupy s’intègre dans une montée des mouvements de révolte au niveau mondial. Tout comme les Indignés en Europe, Occupy est animé à la fois par un fort rejet de la vie sous le capitalisme et par la recherche obstinée de nouvelles façons d’affronter le système. »

26 avril 2004 - Charles Reeve

Malcolm X à Hollywood

(HTML) (PDF,205.1 ko) (PDF,591.8 ko)

Lors de la sortie du film Malcolm X de Spike Lee, en 1992, Hollywood a présenté Malcolm X comme "une des figures les plus marquantes de l’histoire et de la politique américaines". Etrange renversement d’attitude de la part de ceux qui, longtemps, n’ont vu dans cet homme qu’un "terroriste extrémiste" et un "symbole de la violence raciale".

Texte publié initialement dans Le Monde Libertaire en avril-mai 1993.