AUTEURS

Nancy Antisexist

11 août 2008 - Emma Goldman , Nancy Antisexist , Non Fides

Points de vue sur le sexisme

(HTML) (PDF,6.7 Mo) (web)

Cette brochure est une compilation de textes déjà parus dans le numéro un du journal apériodique Mon crayon dans ta gueule !, organe d’expression papier du groupe anarchiste autonome Non Fides. Elle n’a pas forcément vocation à convaincre le dernier ou la dernière des sexistes (soyons réalistes), mais d’informer sur des thèmes peu abordés dans les milieux anarchistes. Ce petit dossier est suivi d’un texte d’Emma Goldman, L’anarchisme et la question sexuelle, ainsi que d’une affiche de l’APF et d’un tract contre le sexisme publicitaire.

Sommaire :

- L’ancrage du sexisme (Non Fides)
- Le cas des chasses aux sorcières, deux siècles de sexocide (Non Fides)
- La Grèce antique, une civilisation misogyne (Non Fides)
- L’anarchisme et la question sexuelle (Emma Goldman)
- Chaque fille, chaque garçon (APF)
- Contre le publisexisme (Collectifs antipub & antipatriarcat)
- Colères de femmes (Nancy Antisexist)
- Resistance is fertile (Crimethinc)

Vous pouvez télécharger la brochure au format PDF page par page lisible sur votre écran sur le site de Non Fides.

13 février 2008 - Nancy Antisexist

De la misère sexiste en milieu anarchiste

(HTML) (PDF,1.3 Mo)

Ces textes ont étés écrits dans le stress, la précipitation, l’urgence mais surtout la colère...
La colère d’évoluer dans un milieu qui se prétend déconstruit, révolutionnaire, mais au sein duquel se perpétue le sexisme, sexisme d’autant moins dénonçable que personne ne veut admettre son existence.

Au mois de novembre 2007, des femmes ont commencé à parler de violences sexistes subies dans le milieu anarchiste. Un groupe mixte s’est constitué de façon formelle (sur la base d’un groupe affinitaire préexistant) dans le but d’agir collectivement sur ces violences, à partir des questions suivantes :
comment faire cesser ces situations ?
comment aider la femme à en sortir ?
comment amener l’homme à remettre en question ses comportements ?
qu’est ce qui est réparateur pour la femme ?

Ce groupe a décidé d’intervenir dans des situations de violence particulières, notamment de viol et de violences conjugales. Il a mis en place des confrontations entre agressée et agresseur, des espaces de parole pour réfléchir aux situations de violence rencontrées.

Les textes rassemblés ici ont été distribués à un maximum de personnes dans le milieu anar nancéien, afin de briser le silence et d’amener chacun-e à regarder ce que trop souvent on feint d’ignorer.

Ce que nous voulons, c’est que l’antisexisme cesse de s’arrêter à la dénonciation d’un système abstrait et extérieur à nous, mais qu’il devienne une réalité concrète. Qu’il soit au centre de nos quotidiens, que chacun-e accepte de le regarder en lui/elle-même, chez son ami-e, son amant-e, dans son groupe militant. Et qu’enfin les choses changent.