AUTEURS

TPTG

12 janvier 2010 - anonymes , Blaumachen , flesh machine // ego te provoco // comrades , TPTG

Grèce : la révolte de décembre 2008

(HTML) (PDF,7.2 Mo)

« Nous on travaille pour qu’ils mangent. IL Y EN A MARRE, eux avec leur ventre et nous avec notre faim. Où est l’égalité dont parle leur SOI-DISANT démocratie ? Le salaire de base de 600 euros ? C’est donc ça leur égalité, c’est ça l’égalité des chances ? C’EST LES 600 EUROS QUI LES BRÛLENT. Ça va être l’allume-feu qui fera flamber votre monde, bande de salauds ! »

«  Nous venger non seulement pour la mort de Alexis, mais aussi pour les milliers d’heures qu’on nous vole au travail, pour les milliers de moments où l’on a senti l’humiliation au bureau du directeur, les milliers de moments où l’on a retenu notre colère devant un CONNARD de client ‘exigeant’ ! Pour nos rêves qui sont devenus publicités, pour nos idées qui sont devenues orientations gouvernementales et votes, pour la vie qui s’use continuellement, pour nous-mêmes qui devenons petit à petit des ombres dans une vie quotidienne qui se répète…  »

sommaire :
Athènes : Brève présentation des récents événements d’Athènes vus par quelques prolétaires qui y ont participé (6-31 décembre)...
Thessalonique : Une première mise à jour sur le récent soulèvement (6-23 décembre)
Décembre 2008 en Grèce : une tentative de mise au jour de la force et des limites de notre lutte
Rien n’est fini, rien ne finira ! Tout continue, tout...
Interview de quelques anarchistes grecs à propos du soulèvement en cours
Konstantina Kuneva : Lorsqu’ils s’attaquent à l’une d’entre-nous, c’est à tous qu’ils s’attaquent
2e communiqué des occupants de la Faculté d’Économie
Déclaration de l’Assemblée Générale des Travailleurs Insurgés d’Athènes
Fin de l’occupation de l’École Polytechnique
Chronologie de la solidarité internationale avec les incendiaires grecs
Une pincée de sucre, et tout s’adoucit...
...divers tracts...