AUTEURS

Andréa Doria

10 septembre 2019 - Andréa Doria

Plutôt mourir que perdre sa vie

(HTML) (PDF,452.7 ko) (PDF,451.3 ko)

Au lecteur,
Notre amie et associée Andrea apprend en 1985 qu’elle a le cancer. Après opération, rayons et chimiothérapie, elle n’a plus espoir de guérir. En octobre 1990, on lui propose un traitement expérimental ; elle met alors à exécution une décision qu’elle avait prise depuis longtemps, celle de rompre radicalement avec le milieu hospitalier et médical, cela pour garder l’initiative de sa fin. Elle écrit deux lettres, l’une aux infirmières, l’autre à son amie Bella. Son choix est fait. Elle rejoint ses amis pour y chercher une complicité par rapport à son combat, non par rapport à sa maladie. Elle va faire tout un flan d’une histoire banale.
Os Cangaceiros