AUTEURS

Sébastien Schifres

3 novembre 2005 - Sébastien Schifres

La mouvance autonome en France de 1976 à 1984

(HTML) (PDF,1.6 Mo) (PDF,692.1 ko) (PDF,1.7 Mo) (PDF,739.7 ko)

La mouvance autonome est en France une composante généralement méconnue de l’extrême-gauche. Si elle a fait une apparition assez médiatisée entre 1977 et 1979, la forme groupusculaire sous laquelle elle a survécu jusqu’à aujourd’hui l’a fait relativement tomber dans l’oubli. Il est vrai que parler de mouvance autonome en France après 1979 est controversé. Pour beaucoup d’autonomes de cette époque, le mouvement est définitivement mort peu après la manifestation du 23 mars. Pourtant, les formes de survivance sont multiples, en particulier dans les squats parisiens ou dans des apparitions de type émeutières. Le Centre Autonome Occupé (1983-1984), le Réseau Autonome Parisien de 1990, l’Assemblée de Jussieu de 1998, ou plus récemment les Black Block dans le mouvement altermondialiste témoignent de cette survivance. Mais cette analyse historique est critiquée par ceux qui préfèrent insister sur les différences entre les mouvements et les époques.

Texte tiré d’un mémoire universitaire de maîtrise lisible sur http://sebastien.schifres.free.fr.

Nous proposons une tétralogie de brochures (mémoire, entretiens vol. 1 & 2, et une chronologie) qui peuvent se lire séparément, mais qui se complètent bien l’une l’autre...