BROCHURES

La sale guerre de l’État turc contre le mouvement kurde
(juillet-septembre 2015)

La sale guerre de l’État turc contre le mouvement kurde

Collectif Marseille-Rojava , Ne var ne yok (première parution : septembre 2015)

Mis en ligne le 24 février 2016

Thèmes : Insurrections, révoltes, émeutes (73 brochures)

Formats : (HTML) (PDF,2.1 Mo) (PDF,2.1 Mo)

Version papier disponible chez : Infokiosque fantôme (partout)

Introduction

Il y a encore seulement deux mois, la presse occidentale et les politiciens occidentaux de tous bords ne s’arrêtaient plus de féliciter ces “gentils” kurdes pour leur courage face à l’État Islamique et leur bravoure dans ce combat asymétrique. Mais au milieu de l’été, à la fin du mois de juillet, le président-dictateur turc, Recep Erdoğan, soutien officieux de l’État Islamique jusqu’alors, a décidé de changer de stratégie face à la montée en puissance du mouvement d’émancipation sociale kurde en menant tout bonnement une guerre au “terrorisme kurde”. Et ce, évidemment, à la plus grande satisfaction de Daesh.

L’occident capitaliste, chrétien et démocrate, pour ne pas froisser son allié turc au sein de l’Otan, s’est réfugié depuis dans le silence complice qu’il maîtrise toujours si bien. Quasi pas un mot depuis le 20 juillet dernier sur la sale guerre coloniale que l’État turc a relancé au Kurdistan. Pas un commentaire sur les vagues d’arrestations qui ont ciblé dans toute la Turquie, des milliers de militants communistes kurdes ou turcs. Rien non plus sur les bombardements des combattants kurdes du PKK qui combattaient les gangs fascistes de l’État Islamique. Ni sur les centaines de civils kurdes tués en deux mois par l’armée turque ou lors des lynchages organisés par les fascistes turcs.

Cette brochure est donc une modeste contribution en solidarité avec le mouvement kurde, durement attaqué en ce moment par Erdoğan, parce qu’il contrecarre non seulement les plans mégalomanes de ce dernier, mais parce qu’il représente aussi un danger pour le classique modèle capitaliste autoritaire que le monde connait d’ordinaire. Faire tourner un peu d’information sur la situation autour de soi n’est qu’un début. Il faudrait idéalement s’organiser collectivement et massivement pour mettre, par tout les moyens, la pression sur l’État turc et ses soutiens silencieux.

Nous avons réuni ici un certain nombre de textes tirés des sites internet kedistan.fr, susam-sokak.fr, nevarneyok.noblogs.org, et du journal CQFD. Ce choix de textes est loin d’être exhaustif : nous n’aborderons que peu les nombreuses manifestations pour la Paix qui ont lieu dans toute la Turquie, ainsi que les multiples attaques du régime à l’encontre de l’extrême-gauche turque. Après une première partie qui recontextualise un peu les événements, la suite des articles – témoignages, traductions de déclarations, etc. –, permettra de mieux sentir cette ambiance nauséabonde de guerre civile qui gronde malheureusement en Turquie.

Solidarité avec le mouvement et la révolte kurde !
Solidarité avec Kobanê et le Rojava !

Sommaire :

1/ Aperçu général de la situation actuelle en Turquie et au Kurdistan [juillet-septembre 2015]

2/ 20 juillet 2015 : L’attentat de Suruç comme prétexte à relancer la guerre contre le mouvement kurde

3/ Bombardements, assassinats, arrestations…

4/ La terreur monte encore d’un cran, la guerre civile se profile…

Collectif Marseille-Rojava, Ne var ne yok