Le Kiosk Toulouse


programme des soirées au KIOSK Toulouse décembre-janvier 2012

mis en ligne le 5 décembre 2011.

Le KIOSK 3, rue escoussieres Arnaud Bernard à Toulouse

Lundi 12 décembre 20h30

projection-débat avec l’association GRISELIDIS

“PROSTITUTION" de Jean-Francois DAVY, 1975, 1h

Ce documentaire part à la rencontre des prostituées parisiennes, les fait parler d’elles, de leur histoire, de leur travail. Il évoque aussi leurs revendications exprimées lors des premières assises de la prostitution à la Mutualité à Paris. Bien que le contexte ait considérablement changé (conditions économiques, virus du sida...) et que ce film puisse paraitre très "seventies", il aborde néanmoins beaucoup d’aspects du travail du sexe et de sa répression qui restent d’actualité.

Ce film sera suivi d’une discussion autour des luttes actuelles des prostituées en présence de l’association Grisélidis, association toulousaine de santé communautaire avec les travailleuses du sexe.

Lundi 19 décembre 20h30

LE VOLEUR de Louis Malle, 1967, 2h 05 mn

Une nuit, Georges Randal, alors qu’il cambriole une villa, repense à sa carrière de voleur. Orphelin sous la tutelle de son oncle, il revient à Paris une fois ses études terminées, où il pense épouser Charlotte, sa cousine. Ne l’attendent que ses désillusions : l’oncle a détourné sa fortune et sa cousine est promise à un autre. Lors de la soirée des fiançailles, par dépit et par vengeance, il vole des bijoux et s’enfuit. Dans sa fuite, il retrouve l’abbé La Margelle rencontré lors de la soirée, qui dirige une bande de truands à Bruxelles. Les activités parallèles de l’abbé sont destinées à aider les missionnaires en Chine. Il présente Georges à Roger la Honte, cambrioleur émérite qui devient son professeur. Randal devient une figure importante des milieux interlopes. À l’occasion d’une réunion politique à Dieppe, il rencontre Canonnier, un anarchiste qui s’est évadé du bagne de l’île du Diable... Ce dernier lui fait part de ses convictions et lui propose un coup fabuleux, mais au moment où il quitte la réunion, Canonnier est reconnu par des agents et tué.

Louis Malle s’est librement inspiré du livre éponyme de Georges Darien, romancier et essayiste du XIXième siècle, engagé contre le parlementarisme, le cléricalisme, le militarisme, le colonialisme...

Lundi 9 janvier 20h30

“ NI TRAVAIL, NI FAMILLE, NI PATRIE : journal d’une brigade FTP-MOI, Toulouse, 1942-1943” documentaire de Mosco Boucault, 1993, 1 h 30 min

Ils étaient lycéens, étudiants, fils de paysans, ouvriers. Parmi eux il y avait des juifs, des étrangers et des communistes. Certains étaient nés en France, d’autres en Pologne, en Hongrie, en Roumanie, en Italie, en Espagne ou au Brésil. En 1939, ils ne se connaissaient pas. En 1943, ils prenaient ensemble les armes à Toulouse pour combattre l’occupant nazi et le régime de Vichy. Les uns parce qu’ils avaient fait la guerre d’Espagne et avaient un compte à régler avec le fascisme. Les autres parce qu’ils étaient persécutés. Ils ont formé à Toulouse la 35e brigade FTP-MOI (Francs-Tireurs Partisans de la Main d’Oeuvre Immigrée). Ils ont risqué leur vie pour libérer le sol de France, leur terre d’asile. Dix huit des leurs ont été arrêtés par la police de Vichy et livrés aux Allemands. Deux sont morts dans le train qui les emmenait en déportation. Quatre ont été fusillés. Marcel Langer, le fondateur de leur brigade, a été guillotiné. Les autres par miracle ont survécu. Ils témoignent.

Lundi 23 janvier 20h30

LE JOUR DE LA BÊTE, de Álex de la Iglesia, 1995, 1 h 40 min

Le prêtre Ángel Beriartúa a décodé les Évangiles et est parvenu à déterminer le jour de la naissance de l’Antéchrist. Selon ce message, l’Antéchrist naîtra le 25 décembre 1995 à Madrid, où débute une vague de vandalisme et de criminalité. En revanche, il ignore tout du lieu où il viendra au monde. Convaincu qu’il faut arrêter cette naissance satanique, le prêtre se joint à un fan de death metal, José Maria (Santiago Segura), et essae par tous les moyens de trouver où l’événement aura lieu. Il va donc tout mettre en œuvre pour le découvrir, en cherchant à s’attirer les faveurs du Diable.