Le Rémouleur


Discussion "Nucléaire et gestion de crise" - samedi 26 mars au Rémouleur (Bagnolet)

mis en ligne le 21 mars 2011.

Discussion & projection de "Ceci n’est pas une simulation"
Samedi 26 mars à 17h30
au Rémouleur, 106 rue Victor Hugo 93170 Bagnolet

A Fukushima, le nucléaire vient encore de montrer de quoi il est capable en matière de meurtres en gros et en détail. La dispersion des sources radioactives dans le sol, l’air et la mer présage de toute la merde dont on hérite pour des centaines, voire parfois des milliers d’années.

Pourtant la page sombre du nucléaire n’est pas prête d’être tournée, pas plus qu’au lendemain de Tchernobyl. Sarkozy a ainsi réaffirmé que « la France ne renoncera pas au programme électronucléaire  ».

Avec Fukushima, «  la transparence  » est à l’ordre du jour. Plutôt que de nier en bloc, le mensonge par omission est de mise. Ainsi, alors que la catastrophe de Fukushima est officiellement reconnue, à Tokyo, les retombées n’auraient pas d’incidence notable sur les habitants. Quant au nuage radioactif qui arrive au-dessus de la France, il serait bien-sûr totalement inoffensif.

Face au désastre, il est impossible de rester les bras croisés face à ce qui existe déjà et à ce qui est en train d’advenir, avec la complicité des partis et lobbies écologistes. Plus que jamais, l’arrêt du nucléaire n’est pas négociable !

Discutons-en samedi 26 au Rémouleur à 17h30.



ce texte est aussi consultable en : - PDF par téléchargement, en cliquant ici (515.6 ko)