BROCHURES

Liberté privée, intensité collective et autonomie politique

Rémi Demmi (première parution : octobre 2008)

Mis en ligne le 22 novembre 2009

Thèmes : Expérimentations collectives (31 brochures)
Insurrections, révoltes, émeutes (73 brochures)

Liberté privée, intensité collective et autonomie politique
À propos de l’"Histoire d’un Allemand", de Sebastian Haffner

Liberté privée, intensité collective et autonomie politique, est une réflexion autour du témoignage d’un homme ayant vécu pendant la période de 1914 à 1933 à Berlin, du déclenchement de la guerre à la montée du nazisme (Histoire d’un Allemand).
Son auteur, Sebastian Haffner, n’aborde pas l’histoire du côté des grands hommes ou des événements marquants – désormais bien documentée – mais s’attache au contraire à comprendre les ressorts subjectifs qui ont permis aux Allemands sinon d’accepter, du moins de laisser s’installer le parti nazi. Parmi la jeunesse, il observe que l’ennui dispose au nihilisme, car il pousse à rechercher l’action, la violence et la guerre pour elles-mêmes, afin de rompre la monotonie de la vie bourgeoise. Parce qu’elle ne s’articulait pas à des idéaux de justice, cette révolte légitime contre une société trop policée, trop organisée, où chacun vaque à ses affaires sans qu’aucun élan ou projet collectif ne vienne rompre la routine, a conduit certains jeunes « révolutionnaires » à passer « naturellement » du drapeau pirate au salut fasciste. Mais face à ces tendances totalitaires, ce n’est pas sur la « liberté privée » qu’il faut se replier, comme le fait Haffner : ce qu’il faut, c’est construire l’autonomie politique.