Le Kiosk Toulouse


Programme des soirées au Kiosk mai-juin 2009

mis en ligne le 8 mai 2009.

Programme des soirées au KIOSK mai-juin 2009

Lundi 11 mai 20h30

Soirée projection-débat sur LA PSYCHIATRIE autour du film "PAS SI FOU QUE CA",1998, 52 mn

Prenant pour prétexte deux faits divers récents commis par des schizophènes, Mr Sarkozy a, en décembre dernier, appelé à un durcissement des conditions de prise en charge des patients psychiatriques : multiplication des chambres d’isolement, vidéo-surveillance, géolocalisation des malades.
C’est à une véritable régression, dans un secteur où le budget consacré aux soins est déjà réduit à la portion congrue, que nous convie notre président. Face à cette folie sécuritaire et dans l’espoir de monter sur Toulouse un collectif de réflexion et de vigilance sur les pratiques psychiatriques, le KIOSK propose une soirée-projection-débat autour du film "PAS SI FOU QUE CA" de Caroline GLORION.
Ce film nous présente le travail d’une équipe de soignants dont le but est de fermer l’hopital psychiatrique local en mettant en place des structures adaptées aux différents besoins des patients. Patients auxquels ce documentaire donne la voix. A rebours des réformes annoncées.

Samedi 23 mai à partir de 19h30

Soirée "L’ENVOLÉE"

A l’occasion de la sortie du N° 25 du journal L’Envolée (journal "pour en finir avec toutes les prisons"), discussion autour du journal : AZF, un procès pour quoi faire ? Evasion et longue peines - Répression des luttes : criminalisation ?
Apéro-Repas (Tapas et Régalades)

Lundi 25 mai à 20h30 "DE HOLLYWOOD A TAMANRASSET" de Mahmoud ZEMMOURI, Algérie, 1990, 1h25 min.

Une bourgade à la périphérie d’Alger la Blanche. Dans cette grande banlieue, traditions et modernisme se bousculent. Les habitants insatisfaits de leur vie se prennent pour les héros de leurs feuilletons télévisés favoris.
C’est ainsi que JR, Sue Ellen, Rambo et autre Colombo prennent possession des corps et esprits d’un petit monde de somnambules qui se lancent a la poursuite du crime en une cascade de péripéties. Le film est une énorme farce drolatique où tous les personnages échappés de feuilletons télévisuels américains vivent sous l’influence de leur antenne. C’est l’épopée burlesque d’une bande agitée et de fêlés, totalement coupés de la réalité, à la recherche de leur identité perdue.

Lundi 8 juin 20h30

L’ABECEDAIRE DE GILLES DELEUZE, de Pierre-André Boutang, 1996, 7h33 min,

Le 4 novembre 1995 disparaissait Gilles Deleuze, l’un des philosophes les plus importants de notre temps. Il n’existe aucun film qui lui soit consacré et il a toujours refusé de participer à une émission de télévision. Deleuze ne voulait pas d’un film sur lui, mais il avait accepté l’idée d’un film avec lui, et avec Claire Parnet qui fut son élève.
Dans cet abécédaire, chaque lettre renvoie à un mot, de A comme animal, B comme Boisson, C comme culture, D comme Désir... à Z comme zigzag. Existe-t-il un lien entre Spinoza et Minnelli ? Entre Marcel Proust et Francis Bacon ? Entre les poux et la culture ?
Si pour Gilles Deleuze, faire de la philosophie, c’est créer des concepts, il y a bien aussi une vie propre du philosophe, qui se croise et se mêle à ses idées.

Pour des raisons évidentes de mal de tête (ce film dure plus de 7h !), on le passera pas en entier, un tri sera donc fait entre les lettres...
A voir : soit un tri subjectif par les gens du Kiosk, soit par tirage au sort par le public...

Lundi 22 juin à 20h30

Grande soirée "Otar Iosseliani"

"ADIEU PLANCHER DES VACHES", Otar IOSSELIANI, 1999, 1h57

Un jeune héritier quitte sa famille de dingue pour se faire plongeur dans un bistrot à Paris. Pendant ce temps, sa mère, femme d’affaire délurée, promène son marabout, s’envoie en l’air en hélico, fait des gros sous avec les gens de son rang. Quant au châtelain (Iosseliani himself), il boit au lit, fait tourner le train électrique 24/24, cherche à trousser la bonne et vide la cave en douce avec ses nouveaux amis clodos. Et tout à l’avenant. Du Tati à 2,5 grammes, prix Louis Delluc !
En guise d’apéro.

"BRIGANDS CHAPITRE VII", Otar IOSSELIANI, 1996, 2H09

Roi au Moyen-Age,commissaire du peuple à l’époque bolchévik, vagabond aujourd’hui, Vano est toujours parmi les malfrats, les traîtres et les assassins.
Histoire de la Géorgie, par le cinéaste géorgien. Manque le récent chapitre VIII avec les Russes et les Américains.
En guise de digeo.