BROCHURES

La déception

Alexandre Berkman (première parution : 1925)

Mis en ligne le 1er septembre 2021

Thèmes : Communismes (27 brochures)

La déception
Le chapitre de conclusion de mon journal de Russie, Le mythe bolchevik

Chapitre de conclusion du journal de Russie d’Alexandre Berkman, Le mythe bolchevik (1920-1922), ce texte dresse ses « réactions subjectives et les leçons » qu’il a tirées de la révolution russe et de ses suites.

« Je savais que les bolcheviks étaient marxistes et croyaient en un État centralisé que moi, anarchiste, je rejette par principe. Mais je plaçais la révolution au-dessus des théories, ce qui était le cas également, me semblait-il, des bolcheviks. Bien que marxistes, ils avaient contribué à faire advenir une révolution qui était totalement non marxiste, qui même défiait le dogme et la prophétie marxiste (...).
Comme je l’avais déclaré avec tant de passion à notre première réunion d’accueil à la frontière russe, j’étais prêt à ignorer toutes les différences théoriques d’opinion. Je venais pour travailler, pas pour discuter. Pour apprendre, pas pour donner des leçons. Pour apprendre et pour aider
(...).
La vie, la réalité, remettait continuellement ma foi en question. Partout je voyais l’inégalité et l’injustice, l’humanité piétinée dans la poussière, l’exigence présumée dissimuler la trahison, la duperie et l’oppression. Je voyais le Parti au pouvoir réprimer les élans vitaux de la révolution, décourager l’initiative populaire et l’autonomie si essentielles à son développement.
 »

Sommaire :

- En guise d’explication
- Préface
- Les enseignements du « mythe bolchevik »
I. Mes attitudes et réactions personnelles
II. La dictature communiste et la révolution russe