ailleurs


Bruxelles : programme d’Acrata en novembre 2018

mis en ligne le 6 novembre 2018.

Acrata
rue de la Grande Ile 32
1000 Bruxelles, Belgique
acrata@@@post.com

Permanences chaque jeudi de 17h à 21h, et chaque samedi de 15h à 18h.

Jeudi 15 novembre – 19h30 – Projection
La Tragédie des Brigades internationales (documentaire de Patrick Rotman, 2016, 1h40).
En suivant le déroulé chronologique des trois années de Guerre d’Espagne (1936-1939), des images d’archives - souvent rares - soutenues par le commentaire peu inspirant du réalisateur nous entraîne dans l’épopée des volontaires étrangers, envoyés en Espagne à l’initiative du Komintern pour grossir les rangs du front antifasciste.
Sans se suffire à lui-même, le film a le mérite d’interroger la réalité derrière le mythe des Brigades internationales, qui subjugue encore plus d’un.e libertaire aujourd’hui. Comment ne pas faire sienne, en effet, la lutte héroïque de ces révolutionnaires partis combattre et mourir loin de chez eux, « la solidarité ouvrière en bandoulière » et « la tête hantée par un idéal » ? Répondant par dizaines de milliers à l’appel de la « fraternité révolutionnaire », réunis en Espagne sous la direction du Kremlin, les brigadistes seront pourtant utilisés comme une simple main-d’oeuvre au service de combinaisons politiques des staliniens.
« Comment combattre pour la liberté sans faire le jeu d’un autre ? » est la question que nous lancent les brigadistes, du fond des tranchées de la Guerre d’Espagne.

Jeudi 29 novembre – 19h30 – Discussion autour du dernier cahier Hourriya
Rompre les rangs. Contre la guerre, contre la paix, pour la révolution sociale.
« Jamais peut‐être le monde n’a eu plus besoin du souffle vivifiant de l’anarchisme ; jamais la nécessité de briser la règle, la discipline, la loi, n’est apparue plus grande qu’aujourd’hui, écrivait un compagnon à la veille de la Deuxième Guerre mondiale. Aujourd’hui, les guerres, l’autre face de la paix ensanglantée des marchés, du progrès et de la production, continuent de ravager le monde, et peut‐être aujourd’hui aussi, ce dont il y a besoin, c’est le cri strident de l’anarchie qui s’oppose à tout pouvoir, qui rompt les rangs des États totalitaires et démocratiques, qui scrute l’horizon pour arrêter le massacre là où il est produit.
La guerre, le contrôle, la répression, l’exploitation, la militarisation des esprits, la haine sectaire, le maelström technologique sont tous des aspects de cette domination en incessante restructuration, que ce cahier se propose d’analyser, en s’aventurant en même temps sur les chemins de l’action d’hier et d’aujourd’hui contre leur guerre… et contre leur paix ». (Quatrième de couv’ du cahier)
On se propose de revenir ensemble sur les textes qui composent ce cahier, comme un point de départ pour le développement d’une réflexion anarchiste face à la guerre (et à la paix).
(Le livre est disponible au local.)