Le Rémouleur


Avril 2015 au Rémouleur (Bagnolet)

mis en ligne le 27 mars 2015.

LOCAL AUTO-ORGANISÉ DE LUTTE ET DE CRITIQUE SOCIALE

Le Rémouleur
106, rue Victor Hugo
93170 Bagnolet
(M° Robespierre ou M° Gallieni)

https://infokiosques.net/le_remouleur
Mail : leremouleur@@@riseup.net
S’inscrire à la lettre d’info du local

Horaires des permanences (avec accès à l’infokiosque, à la bibliothèque et aux archives) :
le mercredi de 16h30 à 19h30
et le samedi de 14h à 18h.

Entrée libre et gratuite.

******************************************************************************************************************

Mercredi 1er avril, à 15h30 précises
Ciné-goûter
Projection et goûter à partager, pour les enfants du quartier et d’ailleurs.

Vendredi 3 avril, de 16h30 à 19H30
Café des CAFards
Rendez-vous le 1er vendredi de chaque mois, de 16h30 à 19h30. Nous sommes des centaines de milliers, rien qu’en Ile-de-France, à dépendre des institutions sociales, pour nos revenus, pour le logement, bref pour vivre. Et nous sommes des centaines de milliers à être considérés par la CAF, Pôle-Emploi, ou la Sécu, comme des fraudeurs en puissance, des mauvais pauvres à rééduquer, et à ce titre, contraints de nous soumettre à des contrôles, des humiliations, à l’arbitraire, pour conserver nos maigres allocations. Au chômage comme dans l’emploi, la culpabilisation, la peur de se faire radier ou virer tend à neutraliser par avance toute forme de défense collective. C’est pour s’opposer à cette politique que les CAFards, collectif de chômeuses et précaires, proposent un rendez-vous ouvert à tous une fois par mois pour échanger nos expériences, débrouiller ensemble des dossiers litigieux, s’organiser pour partager les moyens de se défendre sur les lieux de gestion de la précarité. Pour affirmer d’autres valeurs que celles du travail et du mérite, d’autres désirs que ceux que cette société voudrait nous faire intérioriser. Là où ils voudraient nous enfermer dans la peur et l’isolement, il nous faut inventer de nouvelles formes de lutte et de solidarité !

Samedi 4 avril, de 14h à 18h
Permanence « Sans-papiers : informations, orientation »
Chaque 1er samedi du mois, on propose des moments de rencontres, d’échanges, d’informations à propos de votre situation ; essayer ensemble de trouver des réponses plus collectives. Vous pourrez rencontrer des personnes ayant participé à la brochure Sans-papiers : s’organiser contre les expulsions. Que faire en cas d’arrestation ?

Lundi 6 avril, à 18h
Retour de Palestine
Discussion avec quelques personnes après 15 jours passés en Palestine : De Jérusalem à Naplouse, de Hébron au camp de réfugiés de Deisheh, retour d’expérience sur la colonisation, le mur de l’apartheid, la situation des réfugiés, des prisonniers et sur les résistances à l’occupation.

Jeudi 9 avril, à 19h30
Soirée d’information sur le campement politique de Bure du 1er au 10 août
Un campement politique se tiendra du 1er au 10 août à Bure. L’information a commencé à circuler et un infotour s’est mis en route à travers le pays et au-delà pour présenter le projet et discuter des enjeux de cette rencontre. Né il y a plus d’un an de la volonté de dépasser les problématiques du nucléaire et des ZAD, mais aussi de réagir au sommet sur le climat qui se tiendra à Paris fin 2015, cette rencontre veut être un moment de réflexion de fond sur toutes les luttes qui nous animent, pour s’organiser sur le long terme face à des logiques économiques et sécuritaires toujours plus écrasantes. C’est dans le cadre de cet infotour qu’une première soirée d’information se tiendra au Rémouleur le 9 avril.

Samedi 11 avril à 18h
Projection et discussion : "Meine keine Familie" (de Paul-Julien Robert, 2012, 1h33, VOSTFR)
Film documentaire sur l’une des plus influentes, durables (1970/91) et massives (jusqu’à 500 membres) « expériences » communautaires de la « contre-culture » des années 70, la communauté AAO. Fondée dans la campagne autrichienne par Otto Muehl, figure de l’actionnisme viennois, sur les principes suivants : refus de l’individualisme et du couple, sexualité libre, propriété collective, éducation en commun des enfants, démarches artistiques de groupe à travers « l’analyse actionnelle » et la « représentation de soi » analytique. L’auteur du film, qui est né et a vécu dans cette communauté, nous amène à voir comment cette expérience a pu devenir un cauchemar manipulatoire, par, entre autres, ses évidents traits communs avec les mécanismes de la société aliénante, hiérarchique et mortifère qu’elle prétendait rejeter.
Site : http://www.meinekeinefamilie.at/


[Note du Rémouleur : cette bande-annonce n’est pas sous-titrée, mais pas d’inquiétude, la version projetée au Rémouleur sera sous-titrée !]

Samedi 11 avril
Concert de soutien aux Baras
Après la soirée Meine keine Familie, le collectif Baras, un collectif de sans-papiers en lutte, organise un concert de soutien dans leur squat 72 rue René Alazard à Bagnolet avec un repas, un bar et vers 20h des concerts : Biba arif (musique afro, reggae et soul), du rap et du mix pour danser...

Mercredi 15 avril, à 19h30
Assemblée du collectif Cadecol
Chaque 3e mercredi du mois.
Quand on participe à des luttes ou à des mouvements sociaux (sans-papiers, mal logés, chômeurs, travailleurs...) on est souvent confronté à la répression. Face à elle, on ne se retrouve pas tous dans la même situation. La justice fonctionne comme le reste de la société : dans un rapport de classe. La caisse d’autodéfense juridique collective est un outil pour élaborer ensemble un discours public permettant de continuer à défendre les raisons de la lutte, se réapproprier les stratégies de défense et ne pas les laisser exclusivement aux spécialistes du droit, mutualiser les moyens de défense (contacts avocats, argent pour les premières dépenses), partager nos expériences et débattre sur la justice, le droit et la manière de réagir face à la répression.
Contact : cadecol@@@riseup.net

Mercredi 22 avril, de 16h30 à 19h
Rendez-vous du collectif Prenons la ville
Chaque 4e mercredi du mois.
Des projets de transformation du Bas-Montreuil et du quartier des Coutures à Bagnolet sont en cours. Des centaines de personnes seront obligées de quitter leur logement. Le collectif « Prenons la ville » propose un moment de rencontres, d’échanges et d’organisation le 4e mercredi de chaque mois. Cette réunion permettra de faire ensemble le point sur l’avancée du projet et des problèmes qu’il entraîne ; de lutter contre la hausse du coût de la vie, des loyers, contre le départ forcé des quartiers où nous habitons...
Contact : degage-onamenage@@@riseup.net

Mercredi 29 avril, à 19h30
Projection : "NO ! The Rape Documentary" (Aïshah S. Simmons, 2006, 1h32, VOSTFR)
11 ans de tournage ! La réalisatrice parle de son film comme d’un « voyage ». Voyage pendant lequel elle a parcouru les Etats-Unis pour rencontrer des femmes afro-américaines ayant subi des viols dans leurs propres communautés, qui témoignent, comme elle, de leur engagement contre le sexisme et contre le racisme. Aïshah S. Simmons affirme ne pas être une « victime » du viol, mais une « survivante », refusant ainsi le piège de la victimisation, refusant aussi celui du silence. Beaucoup de femmes afro-américaines chercheuses retracent à partir de l’histoire, de la sociologie... la situation des femmes afro-américaines aujourd’hui. Un documentaire important qui renforce solidarités et liens de lutte communautaires et extra-communautaires, et où le courage de celles qui témoignent ouvre les liens entre les luttes ; des actions préventives intracommunautaires se sont mises en place grâce à ce film, afin que la loi et l’aspect « répression » ne soient pas les seuls moyens de dire non.


[Note du Rémouleur : cette bande-annonce n’est pas sous-titrée, mais pas d’inquiétude, la version projetée au Rémouleur sera sous-titrée !]

PDF - 198 ko
Flyer du programme d’avril 2015 au Rémouleur
PDF - 99.3 ko
Affiche du programme d’avril 2015 au Rémouleur
PDF - 2.1 Mo
Cet été à Bure, ramène ta pioche !