ailleurs


Bruxelles : Activités de novembre 2013 à Acrata

mis en ligne le 5 novembre 2013.

Acrata
rue de la Grande Ile 32
1000 Bruxelles

Permanences
chaque mardi de 17h30 à 20h
chaque jeudi de 17h à 21h
chaque samedi de 14h à 18h

Samedi 16 novembre - 16h30 - discussion
Discussion avec des anarchistes de Zurich autour de la lutte contre la construction du PJZ (Centre de Police et de Justice)
Comme cette lutte est encore à son début, il ne s’agira pas tellement de raconter et d’analyser des expériences concrètes, mais plutôt d’aborder les questions qu’on doit affronter quand on décide de mener une lutte avec des perspectives sociales, basée sur l’auto-organisation et l’attaque. Plus spécifiquement il y a le problème important des structures organisationnelles comme des moyens possibles, et leur comment, quand et pourquoi. Les compagnons tenteront d’esquisser les discussions en cours à Zurich (plus ou moins liées au contexte local), et de les faire dialoguer avec d’autres expériences, idées et réflexions.
Après la discussion, on aura le plaisir de partager une bonne soupe.

Jeudi 21 novembre - 19h30 - discussion
Un braquage de banque, quelques anarchistes et le choix pour la révolte
1er février 2013, Kozani (Grèce). Deux banques sont braquées simultanément. Après une course-poursuite, quatre anarchistes sont arrêtés. Quelques jours plus tard, les compagnons écrivent une lettre pour expliquer leur choix d’avoir tenté d’exproprier ces deux banques. Deux autres mandats d’arrestation sont lancés par la police.
30 avril 2013, Nea Philadelphia (Athènes). Cinq anarchistes sont arrêtés par les unités antiterroristes. Deux d’entre eux étaient recherchés pour le braquage de Kozani, deux autres seront inculpés pour d’autres expropriations.
Dans les lettres qui suivent, les compagnons reviennent sur leur choix pour la guérilla anarchiste, leur passage dans la clandestinité et leurs conceptions de la lutte anarchiste : lutte qui selon eux a autant besoin d’initiatives publiques, d’occupations, d’affrontements que d’incendies, d’attaques et d’expropriations pour affronter la domination sous toutes ses formes, en s’efforçant de construire déjà entre ceux qui se battent pour l’anarchie, des rapports libres et anti-autoritaires.
Le 29 novembre 2013 débutera le procès contre les six compagnons accusés du double braquage à Kozani : Andreas-Dimitris Bourzoukos, Dimitris Politis, Nikos Romanos, Giannis Mihailidis, Fivos Harisis et Argiris Dalios. D’ailleurs, d’autres procès contre des anarchistes (comme par exemple celui contre la Conspiration des Cellules de Feu) sont en cours en Grèce, et des dizaines de compagnons se trouvent actuellement derrière les barreaux.
Lors de cette soirée, nous reviendrons sur ces arrestations, les choix et les parcours des compagnons inculpés pour l’expropriation de Kozani, la question de la solidarité révolutionnaire et plus généralement les contours de la lutte anarchiste en Grèce comme ailleurs.
Un recueil en anglais des textes autour du procès de ces compagnons, rassemblant communiqués, lettres, textes et solidarités, est d’ailleurs disponible au local : A bank robbery, some anarchists and the choice to revolt (octobre 2013, 56 pages). Plusieurs textes traduits en français sont aussi disponibles au local.

Jeudi 5 décembre - 19h30 - projection
Acratas (documentaire, 2000, sous-titré en français et en anglais)
Ce documentaire indépendant et autofinancé revient sur les parcours de quelques expropriateurs anarchistes dans la région du Rio de la Plata (Uruguay et Argentine) dans les années 1920 et 1930. Il suit plus particulièrement l’histoire du compagnon Miguel Arcangel Roscigna, qui sera réputé pour sa précision et sa lucidité dans la préparation d’expropriations, mais aussi d’attaques et d’évasions. L’histoire de l’anarchisme expropriateur s’entremêle avec l’histoire de l’émigration de nombreux anarchistes espagnols, allemands, italiens et russes vers le Rio de la Plata, et se situe dans une époque d’importantes agitations sociales et ouvrières.