BROCHURES

Petit guide pour la construction d’un Tripode

Petit guide pour la construction d’un Tripode

Eichhoernchen (première parution : octobre 2020)

Mis en ligne le 28 décembre 2020

Thèmes : Guides pratiques (70 brochures)

Formats : (HTML) (PDF,1.4 Mo) (PDF,1.4 Mo)

Version papier disponible chez : Infokiosque fantôme (partout)

Les tripodes (trépieds) peuvent être utilisés pour différents types d’actions et sont faciles à mettre en place. Que ce soit pour attirer l’attention, pour des actions de blocage, etc. Il est conseillé de s’exercer à son édification dans un cadre tranquille, avant de passer à l’action et de poser un tripode par exemple sur une route au nez et à la barbe de la police pour bloquer un accès. Au moins une personne ayant des connaissances en escalade devrait être présente pour vérifier les nœuds. Ce guide explique comment construire et ériger un tripode. Les explications conviennent pour un tripode de 5 à 6 mètres de haut.

1) Matériel :

- Tripode lui-même

3 troncs d’arbres d’environ 15 centimètres d’épaisseur (diamètre) ou 3 poteaux en métal/aluminium comme ceux des échafaudages.

→ Longueur : jusqu’à 6 mètres, ça se transporte assez bien, la hauteur est également adaptée aux actions blocages (grimpeur.euses hors de portée de la police), 5 personnes suffisent pour installer un tripode.

Environ 10 à 15 mètres de corde en PP (polypropylène) de 6 à 8 mm de diamètre pour le nœud de raccordement (pour l’option troncs d’arbre, sinon 10 mètres suffisent pour les barres d’échafaudages métalliques, car celles-ci sont plus étroites).

Environ 10 à 15 mètres de corde PP de 6 à 8 mm de diamètre pour une interconnexion des 3 pieds lorsque le tripode est debout (de sorte que les pieds soient écartés en triangle équilatéral).

En option : barres pour fixation transversale et corde PP pour leurs fixations (environ 6m de corde).

- Matériel pour le.la grimpeur.euse

Baudrier d’escalade ou baudrier fabriqué soi-même a partir de sangles, par exemple des sangles de ceinture de sécurité de voiture (uniquement pour les personnes qui connaissent cette technique de confection) + sangles pour monter aux tronc (sangle en tête d’alouette) et pour s’assurer en haut, installer un siège, etc + mousquetons. Hamac / petite balançoire pour un séjour confortable (nuit par exemple).

En option : une corde d’escalade courte de 5 à 6 mètres de long avec des cordelettes (pour faire des Prusik) peut être pratique pour grimper.

En option pour plus de stabilité : alourdir les pieds en attachant des pierres lourdes / dalles (prévoir pour cela des morceaux de corde en PP courts et appropriés). Belles banderoles d’action, mais pas trop grandes pour éviter la prise au vent.

2) Attacher les troncs du tripode et l’ériger

- Nœud qui relie les trois troncs

Le nœud du Tripode (aussi appelé nœud de Tête de bigue) est adapté, il en existe différentes variantes. Voici une variante possible en images ci-dessous.

Avec des barres métalliques, on peut aussi utiliser des joints/articulations d’échafaudage, on relie les tubes par paires de sorte que les 3 tubes tiennent ensemble (il faut donc au moins 2 articulations).

- Ériger le tripode :

Les 3 troncs du tripode reposent sur le sol a plat.

Le nœud de raccordement est placé à une distance d’environ 50 centimètres de l’extrémité du tronc. Il est préférable de le préparer avant l’action.

Les troncs doivent être croisés comme indiqué sur les photos. Le tronc du milieu doit croiser vers l’extérieur. Les 3 troncs doivent se croiser en haut).

Croiser les troncs : Les troncs doivent être écartés de façon à ce que les 2 pieds extérieurs soient à environ 4 mètres l’un de l’autre.

Il est conseillé d’attacher une corde d’escalade sous la jonction (au niveau du nœud de tripode) avant la mise en place (attacher avec le nœud de cabestan et un nœud d’arrêt). Le.la grimpeur.euse sera plus rapide quand le trépied est relevé.

Ériger le tripode : 2 personnes se positionnent a chaque pied extérieur et l’empêchent de glisser vers l’avant avec leur propre pied au moment ou la construction est soulevée.

1 personne s’occupe du pied du milieu. Au début, le soulever au niveau du haut du tripode puis au fur et à mesure que la construction est soulevée, le tirer jusqu’à ce que la construction soit debout avec les pieds écartés à environ 4 mètres les uns des autres.

2 personnes saisissent le tripode au niveau du nœud central du tripode et soulèvent ainsi la construction en déplaçant leurs mains le long du tronc jusqu’à ce que le tripode soit debout. Ceci ne doit pas se produire trop vite, pour qu’à la fin le point d’équilibre ne soit pas dépassé et que le cadre ne s’incline pas.

Lorsque la construction est verticale, les pieds doivent être légèrement ajustés pour que celle-ci soit stable et que la distance entre les pieds soit égale. Si les cordes d’écartement (qui ont pour fonction d’éviter que les pieds s’écartent) n’ont pas été fixés avant le montage, c’est le moment de le faire pour éviter que les pieds ne glissent. Les cordes doivent de préférence être attachées hors de portée de la police (le nœud cabestan est pratique pour les attacher).


Le tripode est en place, on tient les pieds.

Si la structure est stable, le.la grimpeur.euse peut grimper (sur une corde ou un tronc) → Les personnes au sol doivent surveiller les pieds et s’assurer que les mouvements d’escalade ne les font pas glisser.

L’escalade du tripode se fait avec un Prusik sur la corde précédemment attachée comme dans l’image ci-après :

Le.la grimpeur.euse peut aussi grimper le long d’un tronc avec des sangles nouées en tête d’alouette.

Tout d’abord, le.la grimpeur.euse doit fixer la barre transversale, ce qui apporte plus de stabilité à la construction.

Et puis le hamac, une plate-forme, etc. peuvent être attachés. Pour faire une plate-forme sur le tripode il faut faire des nœuds Blake sur les cordes aux angles pour régler la hauteur.

Important !

Attention ! La police est un grand facteur de danger. Que ce soit par stupidité ou intentionnellement : les policiers ou services de sécurité aiment saisir le tripode aux pieds pour les écarter et faire ainsi descendre le tout. C’est un grand danger pour la personne en haut ! Tout pied qui est bougé avec une personne sur le tripode peut faire basculer la construction. Le rôle des personnes au sol qui "défendent" chacune leur pied est donc très important ! Un trépied ne peut pas être déplacé en toute sécurité avec quelqu’un.e dessus ! Si un trépied est heurté, c’est aussi dangereux, car toute la construction peut basculer, si seulement un pied est un peu soulevé !

Eichhoernchen

P.S.

Bonne action !

Si tu as des questions, écris à info@@@eichhoernchen.fr.

Brochure qui se base sur l’article, modifié, du blog blog.eichhoernchen.fr.