BROCHURES

Novembre 2014 au Rémouleur (Bagnolet)

Le Rémouleur

Mis en ligne le 29 octobre 2014

Thèmes :

Formats : (HTML) (PDF,404.7 ko) (PDF,353.5 ko)

Version papier disponible chez : Le Rémouleur (Bagnolet)

LOCAL AUTO-ORGANISÉ DE LUTTE ET DE CRITIQUE SOCIALE

Le Rémouleur
106, rue Victor Hugo
93170 Bagnolet
(M° Robespierre ou M° Gallieni)

https://infokiosques.net/le_remouleur
Mail : leremouleur@@@riseup.net
S’inscrire à la lettre d’info du local

Horaires des permanences (avec accès à l’infokiosque, à la bibliothèque et aux archives) :
le mercredi de 16h30 à 19h30
et le samedi de 14h à 18h.

Entrée libre et gratuite.

******************************************************************************************************************

Samedi 1er novembre, de 14h à 18h
Permanence "Sans-papiers : s’organiser contre les expulsions"
Chaque 1er samedi du mois, lors des permanences vous pourrez discuter et rencontrer des personnes ayant participé à la brochure "Sans-papiers : s’organiser contre les expulsions. Que faire en cas d’arrestation ?". Il s’agit d’un guide pratique et juridique, écrit à partir d’expériences de luttes de ces dernières années, pour s’organiser contre les expulsions.
Entre 16h et 18h, une discussion collective sur les papiers aura lieu avec le collectif Baras (régularisation, travail, AME, asile, domiciliation...).

Mardi 4 novembre, à 9h30 au tribunal d’instance de Pantin
Rassemblement au tribunal d’instance de Pantin, en solidarité avec le collectif Baras, 41 rue Delizy, à Pantin (métro ligne 5 : Église de Pantin)
Depuis le 10 août dernier, le Collectif Baras occupe une ancienne agence Pôle emploi au 72 rue René Alazard à Bagnolet. Le propriétaire, la banque Natixis, a lancé la procédure judiciaire pour demander l’expulsion du collectif.
NON AUX EXPULSIONS ! RÉGULARISATIONS DE TOUS LES SANS-PAPIERS !

Mercredi 5 novembre, à 16h précises
Ciné-goûter "Zarafa" (de Rémi Bezançon et Jean-Christophe Lie, 2012, 1h18, VOFR)
Projection et goûter à partager, pour les enfants du quartier et d’ailleurs !

C’est l’histoire de Maki, un enfant de 10 ans, et Zarafa, une girafe orpheline, cadeau du Pacha d’Egypte au Roi de France Charles X. Hassan, prince du désert, est chargé par le Pacha de conduire Zarafa jusqu’en France mais Maki est bien décidé à tout faire pour contrarier cette mission et ramener la girafe sur sa terre natale.

Vendredi 7 novembre, à 16h30
Café des CAFards
Rendez-vous le 1er vendredi de chaque mois, de 16h30 à 19h30.

Nous sommes des centaines de milliers, rien qu’en Ile-de-France, à dépendre des institutions sociales, pour nos revenus, pour le logement, bref pour vivre. Et nous sommes des centaines de milliers à être considérés par la CAF, Pôle-Emploi, ou la Sécu, comme des fraudeurs en puissance, des mauvais pauvres à rééduquer, et à ce titre, contraints de nous soumettre à des contrôles, des humiliations, à l’arbitraire, pour conserver nos maigres allocations. 
Au chômage comme dans l’emploi, la culpabilisation, la peur de se faire radier ou virer tend à neutraliser par avance toute forme de défense collective. C’est pour s’opposer à cette politique que les CAFards, collectif de chômeuses et précaires, proposent un rendez-vous ouvert à tous une fois par mois pour échanger nos expériences, débrouiller ensemble des dossiers litigieux, s’organiser pour partager les moyens de se défendre sur les lieux de gestion de la précarité. Pour affirmer d’autres valeurs que celles du travail et du mérite, d’autres désirs que ceux que cette société voudrait nous faire intérioriser. Là où ils voudraient nous enfermer dans la peur et l’isolement, il nous faut inventer de nouvelles formes de lutte et de solidarité !

Mercredi 12 novembre, de 16h30 à 19h
Rendez-vous du collectif "Prenons la ville"
Des projets de transformation du Bas-Montreuil et du quartier des Coutures à Bagnolet sont en cours. Des centaines de personnes seront obligées de quitter leur logement. Le collectif "Prenons la ville" propose un moment de rencontres, d’échanges et d’organisation le 2e mercredi de chaque mois. Cette réunion permettra de faire ensemble le point sur l’avancée du projet et des problèmes qu’il entraîne ; de lutter contre la hausse du coût de la vie, des loyers, contre le départ forcé des quartiers où nous habitons...
Contact : degage-onamenage@@@riseup.net

Samedi 15 novembre, à 20h30
Présentation et discussion "Grossesse, accouchement et autonomie"
À l’occasion de la parution de la brochure « La grossesse et l’accouchement : histoire d’une maladie pas comme les autres » de Laëtitia Négrié et Béatrice Cascales, les deux auteures présenteront leur texte et une discussion ouverte suivra.
« Les luttes pour l’accès à la contraception et à l’IVG donnent l’illusion aux femmes qu’elles contrôlent entièrement leur fécondité. En réalité, il semble que la maîtrise de la fécondité se limite encore à la décision de poursuivre ou d’interrompre une grossesse. En effet, le droit à disposer de son corps dans le cadre de la prise en charge de la grossesse et de l’accouchement ne peut s’exercer librement,ce qui ré-assigne les femmes à une simple fonction reproductive. Ces événements de vie mettent entre parenthèses leur statut de sujet pensant et sensible, car ils sont sous l’emprise du pouvoir médical qui nie les droits les plus fondamentaux à disposer de son corps et à choisir ce qui est bon pour soi. Le pouvoir médical peut parfois faire terriblement violence. »
Ce même samedi 15 novembre, de 16h30 à 18h, Laëtitia et Béatrice proposent de former un cercle de parole sur le thème de l’accouchement. L’idée est de discuter en plus petit nombre pour partager nos expériences concernant l’accouchement. Prévu pour une dizaine de personnes, le cercle de parole est ouvert sur inscription (par mail, à leremouleur@@@riseup.net). Le lieu où se déroulera le cercle de parole sera indiqué par mail.

Mercredi 19 novembre, à 19h30
Assemblée du collectif "Cadécol"
Quand on participe à des luttes ou à des mouvements sociaux (sans-papiers, mal logés, chômeurs, travailleurs…) on est souvent confronté à la répression. Face à elle, on ne se retrouve pas tous dans la même situation. La justice fonctionne comme le reste de la société : dans un rapport de classe. La caisse d’autodéfense juridique collective est un outil pour élaborer ensemble un discours public permettant de continuer à défendre les raisons de la lutte, se réapproprier les stratégies de défense et ne pas les laisser exclusivement aux spécialistes du droit, mutualiser les moyens de défense (contacts avocats, argent pour les premières dépenses), partager nos expériences et débattre sur la justice, le droit et la manière de réagir face à la répression. 
Chaque 3e mercredi du mois.
Contact : cadecol@@@riseup.net

Jeudi 27 novembre, à 19h30
Soirée sur les luttes au Chili / Projection du documentaire "La Conspiration de Chicago" (2010, 1h34, VOSTFR) suivie d’une discussion
La mort de Pinochet en 2006 ne signifie pas la fin du modèle mis en place au Chili suite au coup d’État de 1973. Pendant la dictature exercée par l’armée et la bourgeoisie et soutenue par les États-Unis, des économistes formés à Chicago se sont servis du Chili comme d’un laboratoire d’expérimentations d’une société ultra-libérale.
L’héritage de cette époque est encore très présent aujourd’hui, ce documentaire montre les luttes de celles et ceux qui refusent cette société mise en place pendant la dictature et maintenue depuis le retour à la démocratie il y a 25 ans.
On y voit notamment les lycéens et les étudiants qui se battent pour avoir accès à l’éducation sans devoir s’endetter sur des dizaines d’années, les habitants de certains quartiers populaires de Santiago qui s’organisent contre la pression policière et pour défendre leurs logements issus d’occupations de terrains dans les années 1960 et les Mapuches qui luttent depuis des décennies pour récupérer leurs terres colonisées dans le sud du pays.
Une autre soirée projection/discussion sur le Chili sera organisée en décembre et portera plus spécifiquement sur le mouvement étudiant de 2011 qui se prolonge jusqu’à aujourd’hui.

******************************************************************************************************************

Appel à soutien financier

Le Rémouleur est un lieu ouvert depuis début 2011 pour se rencontrer, échanger et s’organiser. On peut s’y réunir, boire un café et discuter, lire, écrire des tracts, trouver des infos... S’organiser collectivement, hors des syndicats, des partis et des structures hiérarchiques. Pouvoir se donner des armes pour le futur par la diffusion d’idées et de pratiques, en discutant et en confrontant nos positions politiques. Apporter force et consistance aux luttes présentes et à venir. Parce que nous voulons transformer radicalement cette société, ni plus ni moins ! Tendre vers un monde sans exploitation ni domination, sans État ni frontière, sans argent ni propriété privée...
Dans un monde où l’argent règne encore en maître, nous avons encore besoin de payer un loyer. Nous avons choisi de louer un local avec pignon sur rue pour pouvoir y développer des activités pérennes, gratuites et accessibles.
Parmi ces activités, des projections, présentations de thèmes et d’ouvrages et des discussions sont organisées chaque mois. Des collectifs de lutte se réunissent régulièrement au Rémouleur et y organisent des permanences : Cadecol, Caisse de défense collective ; Prenons la ville, concernant la restructuration urbaine ; Les Cafards, quant aux différentes institutions comme la CAF et Pôle Emploi ; et une permanence "Sans-papiers, s’organiser contre l’expulsion".
Le local contient une bibliothèque dont la plupart des livres peuvent être empruntés. Des films sont également accessibles. Des tracts, brochures et affiches ainsi qu’un fond d’archives sont à disposition. Les brochures et les livres d’éditeurs indépendants diffusés au Rémouleur sont à prix libre, et l’argent récolté est réinvesti dans l’achat de livres et brochures payés à leur prix de revient et dans quelques dépenses courantes du local.
Reste le problème du loyer. Les moyens que nous nous sommes collectivement donnés pour trouver de l’argent (concerts, apéros, etc.) ne suffisent pas. Nous lançons donc un appel à soutien financier sous forme de dons uniques ou répétés.
- Par chèque à l’ordre de "Plumes" à déposer aux permanences ou à envoyer à l’adresse suivante :
Le Rémouleur, 106 rue Victor Hugo, 93170 Bagnolet
- En liquide, aux permanences
- Par virement, en venant aux permanences ou en envoyant un mail à leremouleur@@@riseup.net

******************************************************************************************************************

PDF - 404.7 ko
Flyer du programme de novembre 2014
PDF - 353.5 ko
Affiche du programme de novembre 2014

Le Rémouleur