AUTEURS

Collectif

15 août 2013 - Collectif

Comment survivre et résister dans les quartiers de haute sécurité

(HTML) (PDF,1.8 Mo) (PDF,1.8 Mo)

Comment survivre, en prison, lorsqu’on est isolé-e en permanence ou – seulement... - 23 heures sur 24 ? Comment garder la notion du temps, le goût de soi et des autres, l’envie de vivre ? Comment résister ? Comment aider un proche qui subit de telles conditions de détention ?

La folie, le suicide et la mort lente entre quatre murs, voilà le lot commun des personnes placées dans les quartiers de haute sécurité. Mais certain-e-s semblent avoir des capacités extraordinaires à survivre et à résister. Et s’il s’agissait de mieux connaître les techniques de coercition utilisées dans ces quartiers pour mieux les combattre ? Et s’il n’était finalement que peu question de capacités individuelles, mais surtout de techniques à acquérir et de luttes collectives ?

Cette brochure réunit des textes de prisonnier-e-s états- unien-ne-s placé-e-s dans des quartiers de haute sécurité à qui on a tout simplement posé la question : « Comment survivre et résister dans de telles conditions ? »

Sommaire :
- Introduction (par Soledad & associées)
- La conscience de soi contre l’isolement (par Paul A. Redd)
- Garder le contrôle (par Laura Whitehorn)
- Huit stratégies de survie (par Walter Daily)
- Manuel de survie pour les détenus placés à l’isolement et les victimes de la répression carcérale (par Khalfani Malik Khaldun)
- Pour aller plus loin…

10 avril 2013 - Collectif

Queer Ultra Violence

(HTML) (PDF,6 Mo)

Ceci est une traduction d’extraits du livre "Queer Ultra Violence : Bash Back ! Anthology" publié en 2011 par Ardent Press aux États-Unis, anthologie du mouvement queer insurrectionnaliste Bash Back !

« Les queers sont marquéEs comme des victimes tandis que la violence n’est jamais vue que comme l’outil des maîtres. Le projet anarcho-queer incarné par Bash Back ! est avant tout un refus du statut de victime et une réappropriation de la violence qui nous a été enlevée par l’idéologie progressiste et utilisée contre nous par nos agresseurs et par l’État. Le tournant opéré par Bash Back ! lors de sa rupture avec celleux qui ont refusé de reconnaître l’importance de cette réappropriation a été crucial. Il a permis de solidifier et de construire la cohérence de la tendance queer insurrectionnelle autour de la question de la violence... »

Sommaire :
- Introduction à l’édition française
- Vers la plus queer des insurrections
- Intimité criminelle
- “L’Enfer n’a de Furie plus grande” : Chronologie de l’insurrection Genderfuck
- Vers un transféminisme insurrectionnel
- Théorie de la Pute
- Le Pronom que je préfère est la Négation
- Anarchie de la mode : Entretien avec Le Boulevardier
- Milwaukee : Solidarité avec toutes les Tueureuses de Flics
- Bash Back ! est mort ; Vive Bash Back !
- Glossaire

29 janvier 2013 - Collectif

Lutte contre les sfratti à Turin

(HTML) (PDF,2.1 Mo) (PDF,4.8 Mo)

"Ce sont des journées comme celles du 19 juin ou du 18 septembre 2012, les balades dans les rues de Porta Palazzo et de Barriera di Milano, mais aussi des petits détails au quotidien qui permettent de réaliser l’ampleur qu’a prise la lutte contre les sfratti. En terme de rapport de force, alors qu’il suffit en principe d’un huissier et d’un serrurier pour exécuter un sfratto, ce sont des centaines de flics que la préfecture mobilise au cours de ces journées, pour finalement n’expulser que des sfrattandi qui avaient choisi de ne pas résister."

Sommaire :
- Avant-propos
- Brève chronologie d’une lutte en cours
- Une assemblée pour s’auto-organiser
- Des lieux qui concrétisent la lutte
- Une manière de résister : les piquets
- Quelques réflexions

23 décembre 2012 - Collectif

Non-sco

(HTML) (PDF,2.2 Mo) (PDF,1.9 Mo)

Des tas de gens très sérieux (puisqu’on les étudie en classe !) ont contesté avant moi l’École et l’État (sous ses formes publique et privée). On ne va pas leur enlever le pain de la bouche. Notre affaire à nous, c’est ce que, dans les milieux chics, on appelle le « passage à l’acte ».
Catherine Baker, Insoumission à l’école obligatoire

Recueil de citations contre l’école et la logique scolaire en général, 2012.

12 novembre 2012 - Collectif

Quelques archives de la lutte pour la défense libre

(HTML) (PDF,1 Mo) (PDF,1 Mo)

Défense libre ?
L’une des revendications du mouvement pour la défense libre a été l’accès des justiciables à leur dossier dans les procédures correctionnelles et la possibilité de mener sa défense sans l’aide d’un avocat. Formellement, ce combat a été gagné en novembre 1982. Cette brochure, en livrant des documents de l’époque permet de mieux comprendre les enjeux de cette lutte et de s’interroger, aujourd’hui, sur les stratégies de défense. Car le mot d’ordre « Défense libre ! » reste d’actualité.

12 septembre 2012 - Collectif

Punks versus État socialiste : RDA, années 80

(HTML) (PDF,1.5 Mo) (PDF,1.4 Mo)

« Une perspective sans perspective, un paysage d’apocalypse qui ne me laissait entrevoir aucun espoir de réaliser mes désirs ou mes aspirations, mais qui m’offrait à la place l’amitié indestructible de l’Union soviétique, l’unité du Peuple et du Parti, l’unité du Parti et de l’état, et le futur comme un présent sans fin. »

Voir aussi :
Expériences est-allemandes dans les années 80
(Too much future vol.1)

1er juillet 2012 - Collectif

Se battre contre l’isolement, c’est se battre contre la prison

(HTML) (PDF,2.3 Mo) (PDF,2.3 Mo)

Cette brochure vise à rendre visible la réalité ignoble du quartier de haute sécurité de la prison de Bruges, ainsi que la résistance qui y existe depuis sa mise en service, et qui continue, aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur.
Pour Ashraf, Farid et Kiket, ainsi que pour tous les autres individus en lutte.

Sommaire :
- Un jour dans le module d’isolement de Bruges
- La Justice et l’État, tous deux tortionnaires, se serrent la main
- Le module d’isolement s’étend vers d’autres prisons
- Une fois qu’on a pris goût à la rébellion, on ne s’en débarrasse plus si facilement
- Un monde sans prisons
- Extraits de lettres de prison

16 avril 2012 - Collectif

Servitude écologique

(HTML) (PDF,732.4 ko) (web)

Comme la plupart des idéologies, l’écologisme tente de tout ramener à un problème de mauvaise gestion et évite de toucher aux réelles causes des problèmes. Jamais ses défenseurs ne font le lien entre comment les hommes sont traités et comment tout ce qui les entoure est traité. Comme toute idéologie, l’écologisme sépare toutes les questions, refuse de voir la cohérence qui existe entre l’exploitation de l’homme par l’homme et l’exploitation de la “nature” par l’homme. C’est pourtant le même rapport de domination, d’exploitation, de destruction.

17 janvier 2012 - Collectif

De l’esclavage au salariat, deux facettes d’une même exploitation

(HTML) (PDF,1 Mo) (PDF,940.6 ko)

Cette brochure est un recueil de textes divers qui analysent de manière critique le passage de l’esclavage à l’exploitation salariée. Ils tirent leurs réflexions de contextes différents, que ce soit la Russie en 1861 ou les Etats-Unis en 1988. Ils tentent de montrer que l’abolition de l’esclavage n’a pas été qu’une tentative humaniste mais a surtout été une manière de changer le mode d’exploitation de ceux qui devinrent de véritables esclaves salariés tout en présentant une soupape de sécurité en réponse à des troubles croissants.

14 octobre 2011 - Collectif

The Tottenham Chronicles

(HTML) (PDF,6.4 Mo)

Les Tottenham Chronicles, c’est un recueil de textes qui viennent, pour la plupart d’entre eux, d’Angleterre. S’y trouvent aussi bien des témoignages à chaud que des analyses présentées avec un peu plus de recul.

Au sommaire :

Analyse critique d’une révolte
– Les yeux grands ouverts à Londres (Occupied London collective)
– Londres brûle – causes et conséquences des émeutes, une perspective anarchiste (Workers Solidarity Movement)

“On cible les richesses...”
– Émeutes à Londres : combats sur Mare Street (Libcom)
– Quand le silence s’ébruite (Restructuration-sans-fin)
– Criminalité et récompenses (Max von Sudo)
– Cinq postes de police attaqués à Nottingham (Joseph K)

Traque & répression
– Vengeance de classe (Federico Campagna)
– Pas de panique, ne parle pas (anonyme)
– Camouflage digital (Le Réveil)
– Remplir les comicos, remplir les tribunaux, remplir les prisons (Zanzara athée)
– Nouvelles technologies + police + citoyenneté = répression 2.0 (Zanzara athée)

7 septembre 2011 - Collectif

Lettres depuis la prison de Silvia, Billy, Costa et Marco

(HTML) (PDF,2.2 Mo) (PDF,9.9 Mo)

A la suite de rappels relatifs aux arrestations et incarcérations de Silvia, Billy, Costa et Marco, plusieurs de leurs lettres de prison sont ici réunies avec l’objectif de visibiliser leurs luttes depuis derrière les barreaux...

Face à l’enfermement, la correspondance est un des moyens les plus importants pour rester actif-ve-s, pour continuer à participer aux luttes en développant un lien entre dedans et dehors. La solidarité est notre arme !

17 juillet 2011 - Collectif

Femmes trans en prison

(HTML) (PDF,1 Mo)

Cette brochure tente de mettre à jour la situation des femmes trans en prison.

« Le directeur est venu dans ma cellule et m’a dit "Tu as un pénis ou un vagin ?" J’ai dit "un pénis". Il m’a dit "voyons voir", alors j’ai dû lui montrer. Et puis il a dit "On ne va pas te soigner, ici. Il est plus que probable que tu finisses par te tuer." Il a eu un sourire narquois, il est sorti et voilà. »
« Le sergent est passé derrière moi, m’a touché les seins, m’a pincé les tétons avec ses doigts, les a fait rouler et m’a touché les fesses, les a serré, les a claqué. J’ai porté plainte et ils sont venus me dire que je ne quitterais jamais la prison vivante. »
« Ils ont mis cet homme dans ma chambre. Il m’a dit : "Voilà pourquoi tu es dans ma chambre : pour être ma femme." C’est ce qu’ils veulent tous ici, ils veulent une jolie transgenre. C’est leur cerise sur le gâteau. »
« Je me sens femme dans une prison d’hommes. J’ai des seins, un traitement hormonal, pas de pénis, mon nom officiel est féminin. Je devrais être dans une prison pour femmes. »

La transphobie en prison n’est que le reflet exacerbé de la transphobie générale de la société. De même, les personnes trans en prison ne font que subir, d’une manière exacerbée par la transphobie, les mauvais traitements infligés aux prisonnierEs en général.

4 juin 2011 - Collectif

Réflexions autour d’un tabou : l’infanticide

(HTML) (PDF,747.5 ko) (PDF,5.1 Mo)

Aujourd’hui et ici, dans nos sociétés occidentales modernes, des femmes de tous les âges et tous les milieux sont emprisonnées sous l’accusation d’infanticide - nous parlons ici de néonaticide. Leurs vies et leurs personnalités sont décortiquées par des spécialistes de toute sorte, elles sont malmenées dans les médias et maltraitées par l’opinion publique.
Comment peut-on croire qu’il y ait parmi nous, les femmes, des « anomalies sociales » à soigner ou à enfermer ; les autres femmes n’auraient rien à voir avec cette histoire de souffrance et de solitude, elles ne seraient pas traversées par les mêmes contraintes liées à la maternité et à la domination des hommes sur les femmes ?
Nous, les huit femmes qui avons écrit cette brochure, de situations et d’âges divers, affirmons que tout le monde, femmes et hommes, dans cette société, est concerné par cette histoire. En analysant ce qui nous formate dans la sexualité et ce qui nous contraint dans la maternité, nous voulons en finir avec le tabou de l’infanticide.

Ouvrage collectif paru en juillet 2009.

22 avril 2011 - Collectif

L’amour nuit gravement…

(HTML) (PDF,2.4 Mo) (PDF,2.4 Mo)

Ce petit recueil propose quelques stimulations pour réfléchir à la question de l’amour, une contribution à un débat (à construire) afin de trier les choses de l’amour qui nous sont trop souvent présentées en kit : soit tu prends tout, soit la solitude éternelle te guette !

26 octobre 2010 - Collectif

Ya du baston dans la taule

(HTML) (PDF,2.1 Mo) (PDF,2.2 Mo) (PDF,2.6 Mo) (PDF,2.6 Mo) (PDF,2.8 Mo) (PDF,2.8 Mo)

Une histoire partielle et partiale des luttes anticarcérales en deux temps : un premier volume constitué de récits de mutinerie, où les mutins nous offrent leur point de vue, et deux volumes consacrés à une chronologie de ces luttes des années 1820 à nos jours. Mettant l’accent sur les luttes collectives, ces brochures répondent à l’envie de lire l’histoire à travers des événements cristallisant les rapports de force qui caractérisent chaque situation de détention. De la réappropriation des lieux à la prise de parole, chacun de ces mouvements représente un obstacle potentiel dans les rouages toujours plus huilés de la machine carcérale. Des mouvements qui, comme les détenus, restent étouffés derrière les murs des prisons, pour en nier la portée. Mais l’union faisant la force et décuplant les volontés, de la sujétion au statut du sujet il y a un fossé que la lutte collective aide parfois efficacement à franchir.

Volume 1 : Récits de mutins et d’une mutine
Volume 2 : Chronologie des mutineries dans les lieux de détention français (1820-1987)
Volume 3 : Chronologie des mutineries dans les lieux de détention français (1988-2010)

27 août 2010 - Collectif

Retour sur la récente flambée sécuritaire, réactionnaire et raciste à Belleville

(HTML) (PDF,25.7 Mo) (PDF,25.7 Mo) (web)

Le 20 juin 2010, avait lieu dans le quartier de Belleville (Nord-Est de Paris) une manifestation pour la « sécurité  », organisée par diverses associations censées représenter la « communauté asiatique » pour demander aux autorités le renforcement d’un arsenal répressif qui nous pourrit déjà la vie (plus de flics, de caméras, de sanctions etc.). Durant cette manifestation, des échauffourées ont éclaté dans le quartier entre des centaines de manifestants contre la police, accusée de mal faire son travail, puis après le départ programmé de celle-ci, contre quelques gamins isolés et identifiés par la vindicte populaire comme des « voleurs » à punir par des critères tels que la tenue vestimentaire et la couleur de peau.

Les quelques textes recueillis ici sont des analyses de la situation dans le quartier, sur fond de tensions communautaires, ainsi que des tracts et affiches diffusés et collées aux alentours par quelques anarchistes antagonistes. En réaction à ces évènements d’abord, mais aussi dans l’espoir d’ouvrir de nouvelles perspectives pour la guerre sociale ici comme ailleurs, pour que la haine se retourne contre ceux qui nous dominent au quotidien, qu’il s’agisse des flics et des patrons ou de tout autre représentant officiel ou informel de l’autorité capitaliste, étatique, communautaire, religieuse et patriarcale ; qu’elle ne serve plus à nourrir les intérêts des ennemis de la liberté pour tous par le biais de la guerre entre exploités.

Sommaire
- Réflexions à chaud sur les émeutes réactionnaires de Belleville (texte publié le soir du 20 juin 2010, quelques heures après la fin de l’émeute, sur le site "Base de Données Anarchistes")
- A Belleville comme ailleurs... (texte trouvé en juin 2010 sous forme de tract et d’affiche sur les murs et dans les rues de Belleville)
- Non, vraiment, t’aimes ton quartier ? (tract trouvé dans les rues de Belleville à Paris, juillet 2010)
- Aprés la vague... (texte d’analyse sur la situation à Belleville, son histoire, et retour sur les événements récents ainsi que sur l’agitation anarchiste autour de ceux-ci)
- Au hasard des promenades murales (photographies de quelques inscriptions murales apparues depuis le 20 Juin)
- Qui sommes-nous ?

12 juin 2010 - Collectif

Soutenir un-e survivant-e d’agression sexuelle

(HTML) (PDF,1.3 Mo) (PDF,1.3 Mo)

Si vous êtes une personne qui vit et évolue sur cette planète, vous connaissez quelqu’un qui a survécu à une agression sexuelle. Le nombre de femmes, hommes et personnes trans (c’est-à-dire des personnes qui ne rentrent pas dans un système de genre binaire mâle/femelle) qui subissent des agressions sexuelles est inconnu, ceci à cause des phénomènes de silence culturel, mise en doute de la parole de la personne, et de la peur d’encore plus de violence autour du viol.

La liste de principes qui va suivre a été faite dans le but de vous aider à soutenir quelqu’un dans son processus « d’aller mieux », au cas où vous vous trouveriez dans une situation où vous pourriez le faire.

Neuf principes pour le soutien aux survivant-e-s :

1/ La santé et la sécurité d’abord
2/ Restaurer le choix
3/ Croire
4/ Se taire et se laisser guider
5/ Pas de violence supplémentaire
6/ Connaître ses limites
7/ Rester impliqué-e et rester flexible
8/ Il ne s’agit pas de vous. Il ne s’agit pas de vous. Il ne s’agit pas de vous
9/ Travailler pour comprendre le processus de survie

1er juin 2010 - Collectif

Incidents de classe en Chine

(HTML) (PDF,4.3 Mo)

Ce bref aperçu des révoltes prolétariennes chinoises aujourd’hui, ô combien intrigantes tant par les formes, le nombre et l’intensité, nous rappelle que, quoi qu’on en dise, la lutte des classes est loin d’être moribonde. Être curieux de ce qui se passe au bout du monde, en particulier dans les « ateliers du monde » rend plus lisible ce qui se passe ici, tant le capital (et donc l’antagonisme de classe) s’organise internationalement.

Ce recueil comporte des brèves générales (liste non exhaustive de conflits qui ont perturbé l’harmonieuse société chinoise de 2008 à début 2010), un témoignage d’une ouvrière mingong paru dans la revue Echanges, un texte de Bruno Astarian qui réactualise son livre Luttes de classes dans la Chine des réformes, (1978-2009) paru chez Acratie en 2009, des extraits du dit bouquin, etc.

nousvoulonstout(at)gmail.com

2 mai 2010 - Collectif

Oaxaca 2006 : entretien avec L., activiste autonome

(HTML) (PDF,5.4 Mo) (PDF,5.4 Mo)

Oaxaca, 2006 : une grève de profs qui installent un campement dans le centre-ville, une attaque de la police contre ce campement, la population qui se solidarise et repousse l’attaque... C’est le point de départ d’une lutte qui dura presque six mois. Une lutte multiforme, contre un gouverneur haï, et contre tout un système social et économique invivable. Une lutte à laquelle prirent part des secteurs extrêmement variés de la population : indigènes et punks, femmes au foyer, profs, étudiant-es, pères de familles...
Les formes d’organisation et d’action aussi bien que les enjeux sont multiples. L’APPO, Assemblée populaire des peuples d’Oaxaca, qui fédère le mouvement, se veut une organisation d’organisations, sur des bases autogestionnaires et assembléistes.
Des radios, et même une chaîne de télé, sont prises par les insurgé-es, et défendues avec rage (une attaque de flics contre la radio Universidad est repoussée après sept heures de combat). La ville se couvre de barricades.
De la défense contre les raids meurtriers de pistoleros à l’apprentissage de la prise de décision collective, c’est toute la vie quotidienne qui est bouleversée.
Pour des militant-es autonomes, comment se fondre dans un tel mou- vement ? Comment y participer, quelle place y prendre ?
L. nous raconte ici ce qu’il a vécu pendant ces mois d’insurrection. Ce qui nous intéresse dans ses propos, ce n’est pas le récit d’une révolution exotique. C’est au contraire ce qui nous concerne directement, ce en quoi nous pouvons nous reconnaître, et ce qui pourra enrichir nos pratiques de lutte.

Extrait du livre Duro companero ! Récits d’une insurrection mexicaine, Oaxaca 2006-2009, éditions Tahin-Party.

22 février 2010 - Collectif

Contre l’Unité

(HTML) (PDF,7.2 Mo) (PDF,5.4 Mo) (web)

Dans ce modeste recueil, on pourra trouver quelques textes, presque toujours liés à des situations et à des contextes particuliers, cependant, si nous les avons réunis ici c’est qu’ils participent tous plus généralement d’une même cohérence antipolitique. "Antipoliquoi ?..." s’exclameront certains. Une nouvelle théorie à la mode chez les anarchistes de salon ? L’antipolitique, peu importe le nom qu’on lui donne (il n’aura de toute manière aucune nécessité), est une tendance réelle au sein du mouvement anarchiste international parmi ceux qui luttent et qui font quotidiennement le choix de ne pas sombrer dans les méandres militarisés de la stratégie et de sa tactique au nom desquelles tant ont retourné leurs vestes, prouvant à ceux qui ne voulaient pas y croire à quel point éthique, idées, désirs, individu et rêves pouvaient être bradés sur l’autel de la reconnaissance, de la représentation et de la médiation.

5 janvier 2010 - Collectif

SNCF Blues

(HTML) (PDF,150.2 ko) (web)

Analyse critique d’un mouvement gréviste (grève des cheminots en 1986) qui malgré sa spontanéité n’a pas réussi a dépasser les limites du syndicalisme de base, en particulier le cadre illusoire de la démocratie directe.

6 décembre 2009 - Collectif

Contribution aux discussions sur la répression antiterroriste

(HTML) (PDF,533.3 ko) (PDF,377.8 ko)

Ce texte est issu d’un processus de discussions collectives. Loin de se limiter à une critique de la défense publique des « inculpés de Tarnac », il affirme des positions sur les formes de luttes actuelles.
Nous pensons continuer ce débat et élargir cette élaboration collective.

23 octobre 2009 - Collectif

Jours de Rage

(HTML) (PDF,13.3 Mo) (web)

Les événements insurrectionnels consécutifs à l’assassinat d’Alexis Grigoropoulos par un flic constituent une suite logique à un état de tension culminant entre les anarchistes et les autorités depuis plusieurs années. Rien qu’en novembre 2008, un nombre conséquent d’actions directes et d’actes de sabotage ou de vandalisme avait de quoi mettre la police sur les dents. Tout comme les assassinats (ou bavures) et tortures légitimés par le pouvoir n’étaient que des étincelles pour allumer le feu de la révolte. Cette brochure reprend des textes provenant de blogs anarchistes ou de sites Indymedia, et son contenu chronologique cherche à montrer comment survient une période insurrectionnelle et comment un soulèvement populaire se met en place, et surtout ce qui s’y passe, d’un côté comme de l’autre. Ces témoignages peuvent donc nous permettre d’envisager comment cela pourrait se dérouler dans n’importe quel autre pays d’Europe...

Cette brochure ne se prétend pas exhaustive. Les textes et infos contenus dans cette brochure proviennent essentiellement d’Indymedia-Athènes, Emeutes & Amour, Le Jura libertaire et la revue Cette Semaine (n° 97 et 98).

Sommaire :
- Novembre-décembre 2008 - Communiqués de presse (médias autonomes et presse bourgeoise)
- Du 6 au 31 décembre 2008 - Chronologie de l’insurrection populaire consécutive à l’assassinat d’ Alexis Grigoropoulos par la police grecque (médias autonomes)
- Communiqués émis pendant l’insurrection de décembre 2008

1er septembre 2009 - Collectif

Peste noire

(HTML) (PDF,4.3 Mo)

Le 22 mai 2009, à côté de l’Ecole de Gendarmerie de Santiago du Chili, un anarchiste est mort dans l’explosion de l’engin qu’il transportait sur son vélo. Il s’appelait Mauricio Morales.

Peste noire réunit plusieurs textes relatifs au décès de Mauricio, mais aussi et surtout, aux luttes auxquelles il participait.

Sommaire :
- Un compagnon est mort
- Perquisitions en série
- Le squat Sacco & Vanzetti résiste
- Enterrement de Mauricio
- Arrestation puis incarcération de Cristian
- De quelques faux-amis...
- Perquisition à Pudahuel, Diego dans la nature...
- Le défi consiste à briser la peur, le silence et la passivité
- Un large spectre de possibilités de solidarité
- Bref aperçu de la situation avant la mort de Mauri
- Chronologie partielle de la solidarité

12 juin 2009 - Collectif

« Aux armes ! » - Le mouvement lycéen en guerre contre l’État

(HTML) (PDF,21.4 Mo)

Grenoble a vécu lors du printemps 2008 un mouvement lycéen d’une intensité qui se situe dans la continuité des mouvements de révolte de ces dernières années (...).
Le titre de cette brochure fait écho au slogan principal de ce mouvement, celui qui était repris lors de chaque manif, connu de tous les lycées, avec une variante selon les moments :

Aux armes ! Nous sommes les lycéens en guerre contre Darcos / Sarko / l’État
Ce slogan résume à lui seul l’état d’esprit de ce mouvement : une révolte présente bien au-delà des projets de réforme du ministre de l’éducation nationale, une révolte qui a pu prendre corps collectivement, s’exprimant sur les lycées (notamment lors des blocages) et surtout dans la rue, agrégeant des tas d’autres personnes, ex-lycéennes ou déscolarisées, de tous âges (même si ce mouvement est resté « jeune » dans sa grande majorité).

Sommaire :
- Considérations préliminaires
- Chronologie du mouvement lycéen, Grenoble 2008
- Textes du mouvement lycéen
- Textes de la presse bourgeoise (dans la version PDF seulement)
- Quelques autres lectures pour aller plus loin...

27 mars 2009 - Collectif , Les Chemins de nulle part

Même pas sage... même pas mal !

(HTML) (PDF,1.8 Mo) (PDF,3.6 Mo)

« On les appelle enfants. Quand enfant devient trop ridicule, on parle des adolescents. La loi dit les mineurs. Des mots pour créer une séparation en fonction de l’âge. Des mots qui masquent et justifient l’oppression.  »

À l’heure où la dernière loi sur la prévention de la délinquance mijote au parlement, la jeunesse est de plus en plus prise en étau. Elle est encadrée par des dispositifs sécuritaires, publicitaires, culturels, toujours plus visibles, qui viennent compléter / renforcer les vieux modes de contrôle comme le travail, la famille, l’école – ou s’y substituer parfois. Ces dispositifs sont portés par un même mouvement qui, tout en utilisant la jeunesse comme emblème idéal de la marchandise, présente une partie d’entre elle comme bouc émissaire. Ils servent à faire intégrer dès le berceau ce que la grande majorité a déjà accepté et, parallèlement, à former des citoyens finis infoutus de se révolter. Les mouvements récents, des lycéens contre la loi Fillon, des émeutiers de novembre 2005 et celui contre le CPE et son monde, ont montré que les pouvoirs ne sont pas arrivés à leurs fins.
Les textes rassemblés ici, certains anciens, d’autres récents, tous d’actualité, aimeraient mettre un peu d’air dans une atmosphère empuantie par la propagande.

15 octobre 2008 - Collectif

La Guerre Sociale

(HTML) (PDF,2.8 Mo) (PDF,3.5 Mo)

Recueil de textes du journal révolutionnaire du début du XXème siècle.

Ces textes et illustrations ont été publiés dans « La Guerre Sociale, un journal contre », ouvrage paru en 1999 aux éditions des nuits rouges et réalisé par Raoul Villette. Exceptées la préface et certaines notes, toute la brochure est issue du bouquin, et nous ne pouvons que conseiller sa lecture, pour une vue plus complète des articles du journal, et pour la documentation sur le contexte historique.

Les articles, rédigés entre 1906 et 1910, sont présentés ici dans l’ordre chronologique.

30 septembre 2008 - Collectif

Avorter

(HTML) (portfolio) (PDF,3.5 Mo)

Cette brochure est le fruit d’un travail de recherche sur les luttes et les conditions d’avortement depuis les années 1960. Nous* avons travaillé à partir d’archives et d’entretiens avec d’ancienNEs militantEs pour la liberté et la gratuité de l’avortement afin de plonger dans l’histoire d’un mouvement social des plus importants : celui des femmes et collectifs féministes qui se sont battuEs pour que chacune ait la possibilité d’avorter quand et où elle le souhaite, sans culpabilisation, sans trafic financier, sans danger pour sa vie et ses éventuelles futures maternités.

Cette brochure est la synthèse d’un travail de recherche édité aux éditions Tahin Party : Collectif IVP, Avorter, histoires des luttes et des conditions d’avortement des années 1960 à aujourd’hui.

*Nous : un collectif féministe non mixte grenoblois, minoritairement issues de classes Pauvres ; blanches ; valides ; RMIste, sans profession, étudiante en médecine ou en sociologie...

Pour toute remarque, info, désir de rencontres... : ivp at boum.org (Interruption Volontaire du Patriarcat).

23 juin 2008 - Collectif

Compile classe... contre classe

(HTML) (PDF,1.4 Mo)

SOMMAIRE

- Textes sur les événements
Rappel des faits
Que crève la démocratie !
La rupture tranquillou
La démocratie quelle connerie
A fond la caisse
Le problème ce n’est pas la luciole mais bien la nuit
Le geste était simple, plein en lui-même
Il fallait se décider à lutter contre le système

- Textes contre la démocratie
Démocratie (définition anarchiste)
Démocratie (définition mordicante)
Des chiens de garde à plus savoir quoi en flammer
Mort à la démocratie
Discours de Durruti
La démocratie n’est pas la dictature, mais la prépare et s’y prépare
Le capitalisme moderne est sage
Réflexions sur quelques mythes électoraux
L’élection est un exercice vain
La prison

- Bibliographie

- Play list de la compile

les morceaux sont en téléchargement libre au format mp3 et ogg, ainsi que le livret avec les paroles des chansons sur le "reposito" d’internetdown.org.

8 juin 2008 - Collectif

Tibet : La rage en éclats

(HTML) (PDF,2.8 Mo) (PDF,2.8 Mo)

Visions romantiques et spiritualistes ou critiques à tout va sur la Chine sont tour à tour invoquées pour parler du Tibet. Mais force est de constater qu’elles échouent à rendre compte de la complexité de la situation. En synthétisant ici pour l’essentiel un travail de Steve Lehman et Robbie Barnett, nous espérons pouvoir faire entendre une voix moins souvent portée par les médias ou l’opinion commune, celle d’opprimé-e-s en lutte contre ce que l’on nomme trop peu souvent un fait colonial. Mais il s’agit également de redonner une cohérence autant qu’une visibilité aux résistances et aux multiples soubresauts de révoltes qui émaillent l’histoire de ce peuple. Les évènements de mars 2008 apparaissent alors comme les plus récents éclats visibles de cette rage qui, quoi qu’en disent les autorités chinoises, prouvent que la détermination des Tibétain-e-s à reconquérir leur indépendance est loin d’être anéantie.

Au sommaire :

- La politique chinoise au Tibet (bref aperçu)
- Les soulèvements tibétains
- L’essai de Robbie Barnett
- Chronologie du Tibet au XXe siècle

Nota bene : Cette brochure comportant de nombreuses illustrations, il est préférable de l’imprimer sur des photocopieurs numériques plutôt que standards, afin d’obtenir une qualité optimale.

8 avril 2008 - Collectif

Manifeste du sabotage en entreprises

(PDF,6.2 Mo)

Cette brochure a été réalisée dans le seul but d’en finir avec le travail obligatoire, et avec le capitalisme de manière plus générale...

Au sommaire :
- Le sens des maux
- Contre la bêtise du travail au bureau, vive le mauvais esprit !
- Sabotage dans les entreprises américaines
- Guide de survie au boulot
- La France d’en bas contre-attaque
- Comment virer son patron
- L’informatique dans l’entreprise
- Quelques exemples de sabotage en entreprise
- Bibliographie

4 avril 2008 - Collectif

Actions directes contre le nucléaire 1973-1996

(HTML) (PDF,1.9 Mo) (PDF,2.2 Mo) (PDF,2 Mo) (PDF,2 Mo)

Les présentes brochures ne racontent pas l’histoire de la lutte contre le nucléaire, mais UNE histoire (partielle), celle d’actions directes (en France) contre une technologie imposée de force, “démocratiquement”, à la population.

Partout où les installations nucléaires ont voulu être implantées, il y eut des résistances, plus ou moins violentes.
Petit aperçu de l’histoire de cette lutte méconnue et occultée…

Chronologie allant de 1973 à 1996 en 2 volumes !

24 mars 2008 - Collectif

Cultures de la sécurité

(HTML) (PDF,1 Mo) (PDF,1 Mo)

Voici un texte adapté de l’anglais, trouvé dans un chouette bouquin édité aux USA par CrimethInc. sous le titre Recipes for disaster — an anarchist cookbook.

Un texte adapté parce qu’on l’a lu, des bouts nous ont plu, mais pas tout, alors on l’a pris, malaxé avec nos petites mains pour en faire un truc qui nous convient mieux et que tu lis présentement.

La sécurité, c’est pas une notion qui nous plaît. Toujours une sorte de prétexte pour s’aplatir, se soumettre à l’État, à la norme qui circule pour faire de nos vies des chemins lisses, rectilignes, avec de jolis horizons pastels et policiers tout rassurants.

Pourtant, on ne va pas le cacher, nous aussi on a peur. On a la rage, mais on a peur. Peur de se faire chopper, des keufs, de la tôle. Et cette peur est paralysante. C’est cette peur qui me retient dans le droit chemin, quand tout le reste en moi m’inspire la sortie de route, la destruction de cet environnement lisse, apprivoisé, prévisible, lisible.

Alors quoi, construire les cultures de sécurité qui donnent son titre à cette brochure, c’est construire en groupe, entre complices, une confiance suffisante pour chasser la peur, faire tout notre possible pour que personne ne se fasse attraper.

13 février 2008 - Collectif

Les violences conjugales

(HTML) (PDF,247.1 ko)

Le couple hétéronormé est le bastion de la violence machiste. En son sein se perpétuent les mécanismes de la domination masculine, bien à l’abri derrière la frontière de l’intime. Si nous voulons changer les rapports sexistes qui sous-tendent tout notre système social, nous devons nous montrer particulièrement attentifs/ves à ce qui se cache dans le « privé ». Parce que nous sommes tou-te-s imprégné-e-s des constructions sociales qui font de nous des hommes ou des femmes, nous les reproduisons tou-te-s. A chacun-e de nous d’accepter de les regarder, de les remettre en cause dans nos propres relations comme dans celles de notre entourage.

4 février 2008 - Collectif

Contre le fichage ADN

(HTML) (PDF,502.4 ko) (PDF,464.8 ko)

Depuis 2003, la police prélève l’ADN de toutes les personnes en garde à vue soit plus de 560 000 fiché-e-s. Demain, c’est toi ?

Voici quelques informations et pistes de réflexion car il est possible de refuser et résister contre tous les fichages !

18 janvier 2008 - Collectif

Insurrection

(HTML) (PDF,1.6 Mo)

Editée en 1979, cette brochure se veut être une mise au point sur l’organisation et les actions des groupes autonomes français et espagnols. Textes "théoriques" et témoignages viennent compléter les nombreux communiqués et comptes-rendus d’actions...

12 décembre 2007 - Collectif

Détroits n°1

(HTML) (PDF,1.5 Mo)

Absence de perspectives politiques, actions au coup par coup, ghettos militants, tourisme politique, idées répétées ad nauseam, accumulation de défaites ! Et en face : notre volonté de persévérer, de vaincre, de jubiler dans les luttes et la vie quotidienne, bref, de faire péter la baraque. De quel côté penche la balance ? Nous avons décidé de nous permettre de souffrir de ce vide stratégique abyssal, de retrouver le vertige et l’odeur de la poudre.

Nous avons décidé de ne plus vivre avec ces habitudes : ne pas comprendre suffisamment ce qui se passe dans la société ; ne pas vraiment savoir ce que nous voulons. Ce qui se passe 1) dans nos cercles réduits, 2) toujours à court-terme, ne suffit plus à nourrir nos âmes.

Ce premier numéro de Détroits vous parvient avec nos premières conquêtes. Non pas des conquêtes territoriales, mais purement théoriques. C’est par le plus important que nous avons décidé de commencer...

22 novembre 2007 - Collectif

Récits grenoblois des luttes contre le CPE et son monde (février-avril 2006)

(HTML) (PDF,7.5 Mo)

Ce recueil de textes est constitué quasi uniquement de récits écrits à chaud, à Grenoble, pendant ce qu’on a appelé le « mouvement anti-CPE ». De la toute première manif anti-CPE, le 7 février 2006, jusqu’à la fin du mouvement, avec notamment l’évacuation de la galerie des amphis (qui a été occupée pendant plus d’un mois, sur le campus universitaire de Saint-Martin-d’Hères), des récits de beaucoup de choses qui se sont passées sur Grenoble pendant ces deux mois et quelques de luttes sont proposés ici, dans l’ordre chronologique. Manif institutionnelle ou sauvage, action en petit groupe ou émeute massive, occupation de fac ou blocage de lycée, tout est raconté par des personnes qui ont participé activement à ces événements.

19 novembre 2007 - Collectif

Je ne suis pas un égoût séminal

(HTML) (PDF,1.5 Mo)

Les quatre textes de cette brochure présentent le viol comme s’enracinant dans un ensemble de valeurs et de normes en même temps qu’il se fait un des vecteurs de la domination masculine. (On pourrait presque le voir comme un privilège du genre masculin qui a toute liberté (ou presque) pour satisfaire/assouvir ses désirs et/ou pulsions sexuelles.)

- L’arbre qui cache la forêt – ou le contraire…, par Claud[e].
- La femme comme champ de bataille, par Matei Visniec.
- "Impossible de violer cette femme pleine de vices", par Virginie Despentes (in King-Kong Théorie).
- “Viol, domination – soumission et pornographie”, par Shere Hite (in The Hite Report on Men and Male Sexuality).

11 octobre 2007 - Collectif

Anthologie de la subversion carabinée

(HTML) (PDF,995.8 ko) (PDF,676.1 ko)

Textes extraits de l’Anthologie de la subversion carabinée de Noël Godin, publiée en 1988 par l’éditeur L’Age d’Homme.

Sommaire :
Les arnaques robinhoodesques
Les coups d’wassingue de la racaille
Les enfants terribles
Flamme-flamme
Les furies tumultuaires
Les guérilleros de la farce-attrape
Les jacqueries vampiriques
Les martins-pêcheurs du sabotage
Les révoltes espatrouillantes
Tracts saccageurs
Les parfaits voyous

20 juin 2007 - Collectif

Une succincte histoire des luttes anti-carcérales depuis l’intérieur des prisons

(HTML) (PDF,787.6 ko)

1- Chronologie non‑exhaustive des luttes individuelles et collectives depuis l’intérieur des prisons (1970-2006)

2- Textes de prisonniers
- On n’est pas venu en prison pour travailler ! ou pourquoi j’ai brûlé les ateliers de la prison de Clairvaux. Pascal Brozzoni, Centrale de Moulins, février 2004.
- Communiqué du groupe « Il n’y a pas d’arrangement ! » après la fouille du Q.I. de Bois d’Arcy, juin 2003.
- Avignon, communiqué du 27 janvier 2003 par les détenues de la Maison d’arrêt
- Arles, communiqué clandestin - 2001.
- Les Baumettes, témoignage sur la mutinerie de juillet 1987.

29 mai 2007 - Collectif

Autour de la « catastrophe » Katrina à la Nouvelle-Orléans

(HTML) (PDF,636.4 ko)

Catastrophe humaine, catastrophe sociale... Catastrophe où le plus grand nombre se retrouve - semble-t-il - complètement paumé. Où de grandes difficultés à s’organiser pour l’immédiate survie se font sentir. Et où aller s’entasser dans le SuperDôme - gracieusement mis à disposition par les autorités - devient l’unique solution.

Quelques-uns cependant, tenteront de s’organiser par eux-mêmes, à trois ou quatre amis, ou bien à plusieurs dizaines, pour assurer récupération de denrées alimentaires et d’eau potable. Certains refuseront d’être parqués par l’armée et préféreront, les armes à la main parfois, s’organiser pour fuir la zone sinistrée.

Seulement, l’Etat capitaliste par son infinie nécessité de contrôler les flux - de marchandises et de travailleurs -, imposera une répression féroce à celles et ceux qui pratiqueront l’auto-organisation. Le premier objectif sera de protéger la marchandise avec autorisation de tuer les pillards. Ensuite, il s’agira de gérer les flux de populations et empêcher physiquement ceux qui veulent fuir par leurs propres moyens. Le tout dans un black-out médiatique digne de l’Irak.

« 300 soldats de la garde nationale viennent juste de rentrer d’Irak. Ils ont une certaine expérience des combats. Ils rétabliront l’ordre dans les rues. Ils ont des M-16 prêts à tirer. Ces troupes savent comment tirer et tuer et elles sont plus que jamais prêtes à le faire. »
La gouverneure de Luoisiane, Kathleen Blanco, septembre 2005.

1er février 2007 - Collectif

Et si on parlait (un peu) de la souffrance psychique ?

(HTML) (PDF,71.6 ko) (PDF,76.7 ko)

Que recouvre ce terme de "souffrance psychique" ? Quelles sont les alternatives à la psychiatrie classique ? Comment gérer les crises de souffrance ? Quels sont les effets secondaires des neuroleptiques ? Comment améliorer les rapports entre la personne souffrante et son entourage ? Qu’est-ce que l’antipsychiatrie ? etc.

Cette brochure propose des rudiments de réponse, et quelques pistes pour aller plus loin...

21 novembre 2006 - Collectif

Quelques documents d’information sur les ERIS

(PDF,1.5 Mo)

Cette compilation de documents dénonçant le fonctionnement et les actes des ERIS a été réalisée par des habitant·e·s de l’Espace Autogéré des Tanneries, menacé de voir un hangar adjacent être prêté par la mairie de Dijon pour que les cagoulé·e·s puissent répéter tranquillement leurs futures exactions.

Sommaire :
- 1. Ban Public témoigne de la descente des cagoulés dans le Quartier d’Isolement de Bois d’Arcy et d’un dépôt de plainte à l’encontre des ERIS
- 2. Lettre de Ban Public au Conseil de l’Europe
- 3. Lettre de Ban Public à propos de la mise en place de la formation des E.R.I.S. par l’administration pénitentiaire
- 4. Communiqué du SNEPAP FSU, Syndicat National de l’Ensemble des Personnels de l’Administration Pénitentiaire, à propos de la création des ERIS
- 5. Conclusions de la Commission nationale consultative des droits de l’homme (CNCDH) de 2003... / Etude sur les droits de l’homme en prison
- 6. Communiqué d’Act Up sur la création des ERIS en 2003 ("Des crédits pour la répression, rien pour les détenus malades")
- 7. Extrait de CQFD n°14, de notre correspondant permanent au pénitencier, Jean-Marc Rouillan raconte les tortures subies à la MC de Moulins-Yzeure
- 8. Plainte de M. Djamel Meghoufel à l’encontre des ERIS
- 9. Avis du Comité de Prévention de la Torture en 2003 sur les ERIS
- 10. Avis et recommandations de la Commission nationale de déontologie de la sécurité à la suite de sa saisine, le 17 mai 2004, par M. Jean-Paul Bacquet, député du Puy-de-Dôme
- 11. S’être évadé, c’est être condamné... à mort... lentement, très lentement...

22 septembre 2006 - Collectif

Manifeste du Réseau de Résistance Alternatif

(HTML) (PDF,408 ko)

Ce manifeste réalisé à l’initiative de plusieurs collectifs d’Amérique du sud et d’Europe tente de poser de nouvelles bases à la résistance anti-capitaliste en y intégrant certains éléments de la pensée de Deleuze, Foucault ou Debord. Bien que ce réseau ne semble plus être en activité, ce manifeste garde toute sa pertinence comme élément de réflexion pour nos pratiques collectives.

NB : Les analyses de ce texte paraissent provenir essentiellement des travaux réalisés par Miguel Benasayag qui est également un des animateurs du collectif "Malgré Tout" de Paris.

31 août 2006 - Collectif

Expériences est-allemandes dans les années 1980

(HTML) (PDF,1.2 Mo) (PDF,1.2 Mo)

« Les autres, ceux qui ne collaboraient pas, étaient tout de suite des ennemis d’Etat. A l’époque, il suffisait d’avoir fait quelque chose qui ne leur plaisait pas. Tu étais pour ou contre. Il n’y avait rien entre. Si tu n’allais pas voter, c’est que tu étais contre la RDA et tu étais traité comme tel. "Qui n’est pas pour est contre" était la devise de la Stasi. »

Voir aussi :
Punks versus État socialiste : RDA, années 80
(Too much future vol.2)

30 juillet 2006 - Collectif

Oppression et libération de la grosseur

(HTML) (PDF,557.9 ko) (web)

Les éditions turbulentes proposent ici un recueil de textes sur l’oppression de la grosseur, avec surtout des textes écrits par des féministes lesbiennes radicales.

Au sommaire :
- Introduction des Editions Turbulentes
- Nos corps sont politiques ! : grossophobie#
par Kangara Alaezia
- Oppression et libération de la grosseur : quelques notions de base*
par Judith Stein
- La grosse illusion ou le contrôle des corps comme forme de contrôle social*
par Vivian Mayer
- A propos d’une mythologie scientifique : la maladie de l’obésité*
par Johanne Coulombe, Pascale Noizet et Louise Turcotte
- Manifeste pour la libération des personnes grosses*
par Judy Freespirit et Aldebaran
- Une torche sert à éclairer ; une "grosse torche" à insulter ou C’est dans la tête qu’on est grosse ! Hommage à LG5*
par Marie-Michèle

Le texte suivi de # est extrait du n°3 (hiver 2000-2001) de Onward (anarchist news, opinion, theory, and strategy of today).
Les textes suivis de * sont extraits du n°23 (décembre 1992) de Amazones d’Hier, Lesbiennes d’Aujourd’hui (revue d’information et de réflexion politique produite par des lesbiennes radicales), intitulé "La grosseur : obsession ? Oppression !".

23 juillet 2006 - Collectif

Seattle, 30 novembre 1999

(HTML) (PDF,120.4 ko) (web)

Retour sur les émeutes de fin novembre 1999 qui ont eu lieu à Seattle à l’occasion d’un sommet de l’Organisation Mondiale du Commerce...

Au sommaire :
- Communiqué du black bloc du 30 novembre à propos de Seattle, par le collectif ACME
- Seattle : point de vue anarchiste radical, par un groupe d’intellectuels activistes
- Déclaration de solidarité avec le "Black bloc anarchiste" de Seattle, par l’Initiative pour une Fédération des communistes libertaires du Nord-est
- Solidarité avec les anarchistes arrêtéEs à Seattle, par Seattle Legal Defense
- Pourquoi il faut toujours manifester masqué, texte anonyme

21 juin 2006 - Collectif

Est-ce aimer à tout vent ?

(HTML) (PDF,1 Mo) (web)

Gendertrouble.Org propose pour sa seconde brochure (après SelFrissons) quelques textes sur les relations affectives :
- Disclaimer par Mercredi (automne 2005).
- Affection et hiérarchisation, sans issue... par Phall (mai 2005).
- Manifeste contre la culture de l’irresponsabilité affective par Colère (mai 2004).
- Rapport aux autres... et à soi par Camille (juillet 2005).
- Deux-trois trucs à dire sur les relations affectives par Aude (juin 2005).
- 500mg/30mg voie orale par Lousalomé (août 2005).
- Sur les relations affectives hétéronormées - pour les hommes et les femmes qui les vivent et les critiquent par Phall (mars 2004).
- Le balancier affectif par Darkveggy (mars 2003).
- Questions de genre et relations affectives par Fin (juillet 2005).

29 mars 2006 - Collectif

CPE - Le Monde se referme-t-il ?

(HTML) (PDF,149.1 ko) (PDF,211.4 ko) (PDF,594.8 ko) (PDF,541.9 ko) (PDF,71.5 ko) (PDF,105.1 ko)

Textes parisiens issus du mouvement "anti-CPE", mais qui sont en réalité bien plus que de l’anti-CPE... Un bon coup d’air frais pour les "mouvements sociaux" !

- Le monde se referme-t-il ?
- Pousser le monde qui s’écroule
- Appel de Raspail
- Mais où est passé le mouvement réel ?

22 novembre 2005 - Collectif

Récits et analyses de l’occupation du parc Paul Mistral

(HTML) (PDF,5.3 Mo) (PDF,5.3 Mo)

Les témoignages, analyses et images rassemblés dans cette brochure ont pour but d’alimenter la mémoire collective des luttes... en l’occurrence, celle d’une opposition aux projets destruction d’un parc et de construction d’un grand stade en pleine ville.

18 novembre 2005 - Collectif

A mort l’artiste

(HTML) (PDF,560 ko)

" J’aurais voulu être un artiste
Pour avoir le monde à refaire
Pour pouvoir être un anarchiste
Et vivre comme un millionnaire
Et vivre comme un millionnaire
J’aurais voulu être un artiste...
Pour pouvoir dire pourquoi j’existe.
"

Le Blues du businessman

extrait du livre La fête est finie. http://lafeteestfinie.free.fr

26 octobre 2005 - Collectif

Contre l’antifascisme, contre l’État

(HTML) (PDF,287.9 ko)

Regroupement de textes critiques sur le fascisme et son anti et l’usage qui en est fait.

26 août 2005 - Collectif

Des bouts du mouvement lycéen 2005 - Paris

(HTML) (PDF,513.4 ko) (PDF,497.3 ko)

Un des buts de cette brochure, au-delà de la volonté de témoigner / participer à l’histoire des luttes sociales, est d’inciter à agir, à ne pas rester passif ou isolé face au pouvoir. Celui-ci cherche à nous diviser : les lycéen-ne-s dans une case, les intermittent-e-s du pestacle dans une autre, les retraité-e-s encore dans une autre, les profs, les fonctionnaires, les chômeur-euse-s, les squatteur-euse-s, les sans-papiers, etc., en gros c’est chacun-e sa merde et plus ou moins chacun-e pour sa gueule, dans sa « corporation ». Ce mouvement lycéen a dépassé, par ses pratiques, son énergie, ses envies, le cadre strict des revendications lycéennes. C’était chouette, joyeux, enthousiasmant. Tout cela le sera encore plus quand il ne s’agira plus d’un mouvement « lycéen » ou « étudiant » ou même contre telle ou telle réforme, contre tel ou tel gouvernement, mais carrément pour un autre monde, d’autres modes de vie, d’autres pratiques collectives. Le mouvement lycéen a aussi démontré qu’il était possible de ne pas céder au chantage de la répression, et que l’action directe restait LE moyen de pression le moins sclérosant, celui qui permet de vivre pleinement nos luttes, sans délégation de pouvoir ni récupération politique. La rue reste un lieu privilégié pour les luttes sociales.

Pour ces raisons très subjectives, les textes mis en avant dans cette brochure sont avant tout des récits de manifs et autres actions. Ceux-ci peuvent être inspirants, motivants, en tout cas ils témoignent d’une possibilité d’agir, sans forcément avoir une expérience folle des manifs sauvages, par exemple... Ensuite, un texte revient sur la fameuse manif parisienne du 8 mars, et un autre sur certaines des raisons pour lesquelles il peut être intéressant de participer aux luttes lycéennes, notamment quand soi-même on n’est pas (ou plus) lycéen-ne.

9 mars 2005 - Collectif

SelFrissons

(HTML) (PDF,866.5 ko) (PDF,4.7 Mo) (web)

Gendertrouble.Org propose ici quelques textes sur la masturbation et autres formes de plaisir sensuel solitaire... A savourer et à questionner :

- Premier orgasme par Solveig (novembre 2004).
- De comment je prends du plaisir seul par Petite fleur (janvier 2005).
- Mon plaisir est à moi par intrigeri (mars 2004).
- Crème par Bili (juin 2003).
- Poème de salle de bain par Bili (février 2004).
- Le bain de Simon par un Simon (mai 2003).
- 15 janvier 2005 par Phall (janvier 2005).
- Des fois... par acacia (janvier 2005).
- Masturbation, fantasmes, frustrations, pornographie, interdits et compagnie par kyi (mai 2004).
- ABCD, Barbie aime se masturber par les Pom-pom queers (juillet 2004).

17 janvier 2005 - Collectif

Ordre répressif en Suisse

(HTML) (PDF,714.8 ko)

La répression en Suisse s’accentue ces derniers mois, notamment après les manifestations contre le G8 d’Evian en 2003 et contre le WEF de Davos en 2004... Trois articles, partant de ces exemples précis, étudient l’évolution récente des stratégies policières, et leur lien avec des logiques sécuritaires communes à d’autres pays. Brochure publiée par Partout et Ailleurs.

7 décembre 2004 - Collectif

Objecteurs de conScience

(HTML) (PDF,1.7 Mo)

Ce recueil de textes, préparé par le CUL (Comité Universitaire de Libération, Paris) à l’occasion des Etats Généraux de la Recherche qui se sont tenus à Grenoble en octobre 2004, souhaite offrir les bases d’une critique politique de la technoscience contemporaine.
Ce recueil témoigne également de la diversité de nos analyses, diversité qui est une richesse face à la pensée pauvre de ceux que nous combattons.

- "Le laboratoire grenoblois, nouvel inventaire", par PMO.
- "Croissance, Progrès, Rentabilité", par une fraction de conScience du CUL.
- "Qui les chercheurs s’imaginent-ils encore pouvoir tromper ?", par Quelques ennemis du meilleur des mondes.
- "Folamour’s party", par André Dréan.
- "Débat sur les débats", anonyme.
- "Nous n’avons pas à nous sentir responsables du monde dans lequel nous vivons", par Henri Mora.
- "Des crédits, pour quoi faire ?", par le Comité de Libération des Intellectuels Non Gouvernementaux.
- "Notes sur l’ancrage social de la technoscience autonomisée", par une autre fraction de conScience du CUL.

16 septembre 2004 - Collectif

Negrisme & Tute bianche : une contre-révolution de gauche

(HTML) (PDF,350 ko) (web)

Critique de la gauche mondiale en devenir. Antonio Negri, les centres sociaux italiens, Multitudes, les désobéissants... pseudo-radicalité du discours, réformisme et dissociation politique.

18 juin 2004 - Collectif

Pour que ce juillet-là redevienne une menace

(HTML) (PDF,401.3 ko) (web)

Un petit recueil de textes revient, trois ans après, sur les émeutes de Gênes en juillet 2001, et sur le procès qui a commencé le 2 mars 2004 contre 26 manifestant-e-s accusé-e-s de « dévastation et pillage ». Trouvé sur le site de l’APA (informations sur des prisonnier-e-s politiques).

27 mai 2004 - Collectif

Contre l’amour

(HTML) (PDF,1.3 Mo)

5 textes courts pour abandonner l’Amour avec un grand A, l’Amour mièvre, romantique, exclusif, hétéronormé, codé, catégorisé, possessif... Et pour entamer la construction d’une affection abondante, sans dominations et sans dépendances. Petites analyses de la culture de l’Amour, idées pour s’en défaire progressivement...

23 mai 2004 - Collectif

Le mythe de l’insécurité

(HTML) (PDF,1.7 Mo)

4 petits textes au menu de cette brochure :

- A propos de l’insécurité pose quelques premiers doutes par rapport à la guerre sécuritaire ambiante

- Le mythe de l’insécurité (ou comment on construit des classes dangereuses) décortique le discours et les pratiques sécuritaires

- Le coût d’Etat sécuritaire évoque le juteux marché qui vit de la paranoïa sécuritaire

- Répression des Roms et des Romnis amène un éclairage sur le thème des Rom-ni-s, victimes parmi d’autres des lois sécuritaires.

20 mai 2004 - Collectif

Télévision, le contrôle social chez soi

(HTML) (PDF,821.3 ko)

4 textes pour titiller l’envie d’éteindre le poste, tirés des revues Casseurs de Pub et No Pasaran. Une interview de François Brune, un article sur "télévision et enfance" et deux autres critiques plus générales de la télé.

12 mai 2004 - Collectif

Techniques de désinformation

(HTML) (PDF,398 ko)

Les journalistes se prétendent objectifs/ves et exhaustifs/ves... Mais dans leur manière d’écrire leurs articles, de les illustrer, de les mettre en page, de sélectionner l’information, etc. etc., ils et elles orientent la lecture, influencent l’opinion publique, alimentent une culture dominante et soutiennent ainsi, à leur façon, l’ordre établi. Ce petit manuel, clair, complet et émaillé d’exemples de la presse espagnole, donne de bons outils pour lire entre les lignes et nourrir l’esprit critique.

(Traduit du castillan)

12 mars 2004 - Collectif

Brochure de présentation de Infokiosques.Net

(PDF,157 ko)

Thèmes, distros, infokiosques, listes des brochures, comment participer... présentation, quoi.

8 décembre 2003 - Collectif

L’Union émeutière contre l’Union européenne

(HTML) (PDF,227.7 ko)

"Nice 2000" se lance dans un récit des manifs et actions qui ont eu lieu les 6, 7 et 8 décembre 2000 à Nice.

Le "communiqué de l’Union Emeutière sur les actions directes menées à Nice le 7 décembre 2000" revendique les « violences » commises lors du contre-sommet niçois.

8 décembre 2003 - Collectif

Evian 2003 : Il faut éliminer le G8 (mais pas seulement)

(HTML) (PDF,444.8 ko) (PDF,2.8 Mo)

Une intro par Zanzara athée, un extrait du texte anonyme "Contre-sommet du G8 à Evian : Du gaz dans l’eau minérale et de l’eau dans le vin rouge (et noir)...", "Le G8 vu de Lausanne - Des questions à propos de la violence" par Direct !, "Manifs anti-G8 à Lausanne : face aux mensonges médiatiques, des blacks & pinks témoignent et revendiquent", "Houmos attack !" par le Houmos bloc, communniqué de presse du Simili black bloc ("Deux vitrines cassées et tout s’écroule ?"), etc.

9 août 2003 - Collectif

Des Squatteureuses d’un peu partout et d’ailleurs s’invitent...

(HTML) (PDF,312.1 ko)

Des squatteureuses viennent semer le trouble au sein du consensus artistico-étatique qui régnait en ces quelques jours de rencontres consacrées aux "nouveaux territoires de l’art"...

9 août 2003 - Collectif

Le Squat de A à Z

(HTML) (PDF,447.2 ko) (PDF,395.3 ko) (PDF,475.3 ko) (PDF,502.8 ko) (PDF,496.9 ko) (PDF,453.1 ko)

Guide pratique et juridique (lois françaises) pour ouvrir un squat et faire en sorte de ne pas se faire expulser trop vite...

Sommaire

- Intro

- Ouvrir un squat
Infos préalables
Choisir sa maison
Choisir son propriétaire
L’installation
Premiers contacts avec la police, le proprio, les huissiers, ...
Eau et électricité à tous les étages

- Face à la justice
Résister ne passe pas forcément par les tribunaux
Les diverses procédures
Préparer sa défense
Les différents axes de défense
Les délais
Arrêtés de péril et passages d’experts

- Les suites du jugement... puis l’expulsabilité
Avant l’expulsion
Expulsion et résistance

- Annexes
1 : Articles de loi sur les divers délais
2 : Panneau affichable d’extérieur
3 : Panneau affichable d’intérieur
4 : EDF et la loi
5 : Rappel à la loi
6 : Les tentatives de durcissement juridique et le dit “amendement anti-squat” de 2007

15 juin 2003 - Collectif

Débats sur l’auto-organisation

(HTML) (RTF,159.5 ko)

"Le 20 février 1999, à Madrid, se réunirent à la première assemblée de refondation de Lucha Autonoma plus de cent personnes, appartenant à 28 collectifs ou réseaux. (...) Le but du processus était d’étudier les pratiques des différents collectifs, de chercher les éléments communs qui favoriseraient les idées, les actions et les formes d’organisation les plus adéquates. On revendiqua sans cesse le principe des assemblées et de l’horizontalité, la nécessité de casser la division entre dirigeant-e-s et dirigé-e-s, la garantie de la participation, dans le respect des différences et de la pluralité. On chercha une coordination sans prétention centralisatrice, qui respecte les différents rythmes et caractéristiques des collectifs, qui réponde aux nécessités et aux attentes de tou-te-s et qui aide à dépasser les erreurs et les défauts que produit l’usure. Dans cet espace de discussion devaient participer non seulement les sept collectifs coordonnés de Lucha Autonoma, mais tous ceux et toutes celles qui se réclamaient (plus ou moins) du mouvement autonome."

Echanges de textes, traduits du castillan au français.

14 février 2003 - Collectif

Des black blocs pas vraiment sans Gênes...

(HTML) (PDF,1.3 Mo) (PDF,751.8 ko) (PDF,751.7 ko)

Sur le contre-sommet de juillet 2001 à Gênes :
- "Introduction" par Zanzara athée
- "Blindés, frontières fermées, armée dans les rues... Voilà la Démocratie !" par Eleonora
- "Déclaration d’activistes du black bloc"
- "Communiqué d’un groupe affinitaire actif au sein d’un black bloc lors de la journée d’actions et de la manifestation des 20 et 21 juillet 2001 à Gênes"
- "Lettre de l’intérieur du black bloc" par Mary Black
- "Critique du mouvement "anti-mondialisation" : Gênes : lutte de classe ou marché du militantisme ?" par P.R.O.L.
- Bibliographie
- Glossaire