BROCHURES

Ganges / Avignon : Lutte des classes en Chine (5 et 6 janvier 2010)

Insurrections non tracées... (première parution : décembre 2009)

Mis en ligne le 11 décembre 2009

Thèmes :

Formats : (HTML)

Version papier disponible chez : Insurrections non tracées (Avignon)

Le mardi 5 janvier à Ganges et le mercredi 6 janvier à Avignon, Bruno Astarian viendra présenter et discuter avec vous de son dernier bouquin : "Luttes de classes dans la Chine des réformes (1978-2009)".

58000 "incidents de masse" au premier trimestre 2009 ! La Chine, "atelier du monde", connaît depuis plusieurs années une impressionnante augmentation des grèves, émeutes, affrontements avec la police, etc. Ces spectaculaires explosions de colère s’expliquent par l’extrême exploitation des ouvriers chinois, notamment les mingongs (sans-papiers de l’intérieur), les expropriations de paysans, la restructuration urbaine, la pollution industrielle... Il n’est pas ici question d’exotisme révolutionnaire, l’exploitation et la lutte des travailleurs chinois, tout comme les nôtres, sont impliquées dans l’évolution actuelle du capitalisme mondial.

Si vous pensez que les ouvriers et la lutte des classes n’existent plus, venez défaire vos idées toutes faites autour d’un bol de soupe ou d’une part de tarte ! Rendez-vous à 19 h le 5 janvier à Ganges au Transfo (7 rue de l’Albarède) et à 19 h le 6 janvier à Avignon à la Maison IV de Chiffre (26 rue des teinturiers).

"Après les désastres du Grand Bond en avant et de la Révolution culturelle, le Parti Communiste de Chine échappe au destin des autres partis dirigeants du bloc de l’Est en se lançant dans une politique de réformes économiques et d’ouverture commerciale contrôlées. Mais derrière la Chine des gratte-ciel, qui croit qu’elle va dominer le monde, il y a la Chine des usines obsolètes et des ateliers insalubres, dépendante du capitalisme international plus qu’elle ne le voudrait. Parmi tant d’autres changements que connaît la Chine des réformes, la montée de la lutte de classes effraie les dirigeants. L’immense prolétariat que leur politique a engendré et violemment exploité les menace après les avoir enrichi. Cet affrontement aussi fait partie de la « mondialisation ». Il est directement issu de la période de lutte des années 1970 en Occident et au Japon."
(quatrième de couverture)
Bruno Astarian, "Luttes de classes dans la Chine des réformes (1978-2009)", éditions Acratie, 176 p., octobre 2009.

Insurrections non tracées...